El Commandante Fidel Castro, l’ami fidèle de l’Algérie est mort

Fidel Castro

Le père de la Révolution cubaine Fidel Castro est décédé vendredi soir à La Havane à l’âge de 90 ans, a annoncé son frère  Raul Castro, président  de Cuba depuis2006. « Le commandant en chef de la Révolution cubaine est décédé à 22h29 ce soir, a-t-il annoncé dans une déclaration à la télévision nationale. La dépouille de Fidel Castro « sera incinérée  samedi », a précisé le président Raul Castro, ajoutant que « l’organisation de l’hommage funèbre qui lui sera donné sera précisée ultérieurement, a-t-il fait savoir en clamant « Jusqu’à la victoire, toujours! »

Le  « Lider Maximo », qui a tenu le pays depuis la révolution de 1959 et défié la superpuissance américaine pendant plus d’un demi-siècle et qui lui a valu un embargo sans précédent, avait quitté le pouvoir après des problèmes de santé. Il avait abandonné en avril 2011 ses dernières responsabilités officielles, en cédant son poste de premier secrétaire du Parti communiste de Cuba (PCC) au président Raul, numéro deux du parti depuis sa création en 1965.

L’ex-président cubain s’était alors éloigné des écrans pour se consacrer  à la publication de ses prolifiques « réflexions » qui  faisaient le tour de la planète. Il restait néanmoins actif et intellectuellement attentif à ce qui se passait sur la scène géopolitique.  Le leader cubain  recevait chez lui des personnalités et  des dignitaires étrangers. Son décès, survient à peine deux ans après l’annonce historique du rapprochement entre Cuba et les États-Unis. Un rapprochement qui mettait fin à un embargo économique, commercial et financier à l’égard de Cuba par les États-Unis mis en place le 3 février 1962 à la suite de nationalisations, expropriant des compagnies américaines qui sévissaient dans ce pays.

Il faut rappeler que le président Fidel Castro a de tout temps voué une affection particulière pour  l’Algérie où il jouit également d’un respect et d’une grande admiration. Le leader de la révolution cubaine avait même porté le survêtement de l’équipe nationale de football lors d’une cérémonie officielle organisée dans la capitale cubaine en son honneur pour son 90éme anniversaire. L’image a été largement diffusée dans le monde entier et suscité une grande euphorie auprès des algériens dans les réseaux sociaux.

L’icone de la révolution cubaine a toujours soutenu l’Algérie. Le 20 octobre 1962, Fidel Castro a accueilli à La Havane le défunt président Ahmed Ben Bella. Il était également très proche de feu Houari Boumediene et partageaient les mêmes visions politiques. L’Algérie, dés les premières heures de son indépendance, avait trouvé en Cuba un soutien et un appui grandissant.

Le grand Chef avait effectué plusieurs visites en Algérie qui était devenue à cette époque la Mecque des révolutionnaires et recevait des leaders et tous ceux qui aspiraient à la liberté et à la dignité. Les relations entre Alger et la Havane ont toujours été d’une grande fiabilité et leur coopération n’a cessé d’accroitre notamment dans la santé où les cubains ont indéniablement un savoir-faire et une connaissance des plus pointues.

MDI Alger

L’ ’Algérie, perd ainsi un ami fidèle en la personne d’El Commandante.

Bessa, Résidence la Pinède