HomeénergiePétrole : La Russie maintient son soutien à l’Accord d’Alger

Pétrole : La Russie maintient son soutien à l’Accord d’Alger

A j-6 de la réunion officielle de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) à Vienne, tous les indices semblent être au profit des pays producteurs et en avantage pour le marché pétrolier. La réussite de la réunion sur un accord du gel de la production semble également se confirmer. Les dernières déclarations du ministre russe de l’Energie  Alexander Novak, confirment encore cet espoir. Il a déclaré aujourd’hui, que « la Russie pourrait réduire sa production pétrolière en 2017 si un accord mondial sur le gel de la production de brut entre en vigueur ».

« D’après nos projets, la production de pétrole (russe) augmentera l’an prochain. Si nous maintenons la production au niveau actuel de notre contribution, pour nous, cela signifie en gros une réduction de 200.000 à 300.000 barils par jour (en 2017) », a-t-il dit à la presse, rapporté par Reuters.

Notons que les membres de l’Opep doivent se réunir le 30 novembre à Vienne pour finaliser un accord de principe conclu en septembre à Alger sur une baisse modeste de la production de pétrole, pour la première fois depuis 2008.

Les compagnies pétrolières russes ont cependant dit vouloir accroître leur production l’an prochain en continuant à explorer de nouveaux gisements, alors que celle-ci a atteint ces derniers mois des niveaux record.

Les prix du pétrole sont en hausse ce jeudi où le brut avance de 18 cents ou 0,38% à 48,11$ le baril à 1009GMT. Les futures sur le Brent progressent de 0,29% ou 13 cents à 49,08$ le baril.

Le sentiment de marché demeure soutenu tandis que les traders continuent de parier sur la réduction programmée prévue par l’OPEP et visant à réduire le surplus de production.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine