Les accidents de la route coûtent à l’Etat plus de 100 milliards de DA par an

Les accidents de la route

Noureddine Bedoui, ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, a rappelé, lors du Séminaire international ayant pour théme « Les Technologies de l’information et de la communication au service de la sécurité routière », aujourd’hui à l’Hôtel Aurassi, a annoncé que « le permis de conduire biométrique à points rentrera en vigueur à partir de 2017 ».

Ceci intervient, indique le ministre « dans le cadre du processus de modernisation de l’Administration et sa mise en adéquation aux normes internationales ».

A cette occasion, Bédoui rappelle que « l’ampleur des dégâts induits des  accidents de la circulation nous a incité à opter pour des mesures innovantes ».

Il a indiqué, dans ce sens, que « Les accidents de la circulation coutent annuellement à l’Etat plus de 100 milliards de DA ». « Quant aux dégâts humains, ils sont estimés à 4000 décès enregistrés annuellement, cela sans compter les dégâts psychologiques induits » ajoute-t-il.

Ce bilan a été aggravé, dira-t-il, par « la hausse du nombre des véhicules qui ont atteint 8 millions en 2014, soit 3 millions de plus qu’en 2007, représentant un taux de 52% ».

Parmi d’autres mesures innovantes, le ministre citera, à l’échelle nationale « la mise en place de la Délégation à la sécurité routière en remplacement du Centre national de prévention et sécurité routière. Et ce, dans le cadre d’une démarche gouvernementale sous l’égide du Premier ministre».  Tandis que localement, « la même démarche sectorielle sera initiée sous la houlette du wali » affirme le ministre.

MDI Alger

A souligner que ce Séminaire a été organisé par le Centre national de prévention et de sécurité routière (CNPSR), en collaboration avec GEP TECHNOLOGIES, HID, INCUBE Canada et AUSTRIACARD. Outre l’Algérie, quatre pays y pris part, à savoir l’Espagne, le Canada, la France et l’Allemagne.

Bessa, Résidence la Pinède