GEW 2016 : Tisser un réseau mondial d’entreprenariat au service de l’agriculture national

Global Entrepreneurship Week Algeria

« Trouver une connexion entre le système entrepreneurial national et le système entrepreneurial mondial. ». C’est ce qu’a déclaré Fatiha Rachedi, présidente de la Global Entrepreneurship Network Algérie (GEN Algérie), lors de l’inauguration, ce matin, à l’Aurassi, du GEW 2016, la Semaine mondiale de l’Entreprenariat, qui se tient du 14 au 20 novembre.

« Depuis une décennie, l’entreprenariat est devenue une Cause nationale. Vecteur économique d’excellence, mais elle est aussi un outil de lutte contre le chômage et, à terme, un financement de la retraite. », a-t-elle ajouté. Poursuivant son intervention, elle mettra en relief « les efforts de l’Etat visant à soutenir la création de PME (Ansej, Angem, Cnac), et ce, pour que celles-ci, en compagnie des éleveurs et des chercheurs, contribuent au développement du pays, en général, et de l’agriculture en particulier».

Dans ce même contexte, elle indiquera, aussi, que « l’établissement de partenariats entre l’Université et le tissu économique et la sanction du Parcours d’entreprenariat par un diplôme de Master s’inscrivent dans le prolongement des ces efforts. ».

Pour sa part, Nacera Haddad, Vice-présidente du FCE, a estimé que « le contexte actuel est favorable à l’essor de l’entreprenariat, et pas seulement au profit de l’agriculture», car, selon elle, « la chute des cours du pétrole devant plutôt inciter les jeunes et les femmes, les deux catégories les plus en vue, à se positionner dans l’après-pétrole. »

Elle, a, dans ce sens, rappelé les actions du FCE en la matière, par  « la création de Jil FCE pour permettre aux jeunes de puiser nos richesses dans les coins les plus reculés du pays et d’élaborer une approche inclusive de développement. », et ce, a-t-elle précisé « pour assurer notre sécurité alimentaire, à travers la transformation agroalimentaire et la valorisation des produits du terroir, et répondre à l’offre d’emploi qui enregistre un déficit important (le ministre Ghazi a donné le chiffre de 500 000 offres non satisfaites, NDLR) ». Enfin, elle déclara que « le monde rural appartient à la femme. ».

MDI School