Clôture de la réunion Gouvernement /Walis : Feuille de route pour sortir de l’économie de la rente

 « Une commission de suivi sera mis en place prochainement pour superviser la concrétisation sur le terrain, toutes les recommandations, les propositions et les ambitions issues de cette rencontre, et qui reflètent à notre sens, la réalité  du vécu des algériens » a déclaré le ministre de l’Intérieur et des collectivités locales, Nouredine Bedoui à la clôture des travaux de la réunion Gouvernement-Walis, tenue au palais des nations, hier et aujourd’hui.

Le ministre a insisté sur l’importance de « mettre le citoyen au cœur de toute stratégie et programmes entrepris par les différents secteurs » a-t-il affirmé en précisant que « nous nous engageons à travailler sans relâche pour satisfaire les attentes des citoyens ».

Résumant les exposées de recommandations  des trois ateliers portant sur la facilitation d’accès au foncier et la récupération des terres exploitables, la réforme de la finance et de la fiscalité locale, et l’amélioration et la numérisation du service public, le ministre a assuré que « son secteur soutiendra  tous les efforts consentis dans l’optique de la promotion d’une économie locale développée, d’une croissance soutenue, et de la modernisation des institutions d’Etat ».

Sur le premier atelier M.Bedoui ne manquera de préciser que « les facilitations prévues pour l’accès au foncier industriel deviennent une urgence, et toutes les institutions concernées doivent au plus vite appliquer ces mesures, comme il urge d’apporter les incitations nécessaires au investisseurs, notamment dans les régions reculées, au grand Sud et les wilayas des hauts plateaux».

Mettre l’entreprise au centre de toute dynamique

Pour ce faire, il est nécessaire de procéder à « l’évaluation du foncier exploitable, et de celui qui doit être transféré aux collectivités locales, afin d’en constituer des ressources ». Le ministre a fait savoir que « les facilitations à elles seules ne suffissent pas à relancer l’économie locale, il s’agit, de mettre l’entreprise au centre de toute dynamique.

Il a exhorté les Walis à redoubler d’efforts en déployant leur a-t-il signifié « vos capacités à drainer le plus grand nombre d’investisseurs, de réaliser le plus grand nombre de projets, et ce dans des domaines structurants, en harmonie avec l’objectif de promotion de la sous-traitance et de la PME  ».

Concernant le 2e atelier le ministre reconnait et se dit « pleinement satisfait du consensus atteint autour de la réforme de la finance et de la fiscalité, et il est nécessaire dans ce sens, de doter les collectivités locales d’un code fiscal et financier spécifique, qui viendrait compléter la fiscalité générale, et répondant aux particularités de chaque collectivité.  A  ce titre « nous sommes convaincus que plusieurs communes et wilayas surmonteront leurs difficultés et émergerons économiquement dans un avenir proche »a-t-il soutenu

Le seul défi à surmonter est de planter l’esprit d’entreprenariat chez les élus, et s’éloigner des pratiques archaïques, selon le ministre. M Bedoui a mis en évidence les recommandations relatives à la réforme de la gestion des équipements publics, orientées vers un système économique, dépourvue de dépendance des dotations de l’Etat, avec l’appui du partenariat privé/public.

Bannir la bureaucratie et la corruption

Concernant la modernisation du service public, objet du 3e atelier, les recommandations visent l’aboutissement à « une administration électronique et numérique à même de conférer au citoyen la possibilité d’effectuer ses actions administratives sans crainte de perdre du temps ou de ne pas aboutir »

 « Je me réjouis, a affirmé le ministre devant les Walis, de voir votre détermination à surmonter les obstacles de cette lourde tache qui est la modernisation du service public ».  A cet effet, » une action intersectorielle est prévue pour valoriser et promouvoir les ateliers de numérisation en de consolider la concrétisation d’une économie locale, la lutte contre la corruption, et le rapprochement du citoyen de l’administration » a indiqué le ministre.

Par ailleurs, M.Bedoui a rappelé que « l’Algérie se trouve dans un virage déterminant axé sur le passage d’une économie rentière  à une économie  réelle, basée sur un atout majeur qui est la jeunesse de ce pays ».

Lors d’un point de presse, le ministre a déclaré que « le chemin est long et difficile  et que par le passé plusieurs erreurs et manquement ont été commis « il faut dire que ce n’est pas uniquement la faute aux élus ou aux citoyens, nous avons une part de responsabilité, mais l’heure est à la révolution des mentalités et à l’adaptation au changement, c’est notre seule chance d’atteindre nos objectifs» .

Bessa, Résidence la Pinède