Selon l’AACN : l’Algérie est le deuxième marché derrière la Chine pour le port de Marseille-Fos

port de Marseille-Fos

L’Algérie domine les échanges Nord-Sud, avec le port de Marseille-Fos, tout trafic confondu, et ce avec un volume de presque 10.000 tonnes, devant la Tunisie et le Maroc, selon  l’Association des Agents et Consignataires de Marseille Fos (AACN).

En fait, le Grand Port maritime de Marseille (GPMM) totalise une trentaine de services directs sur le secteur et une dizaine en transbordement, toujours selon la même source. Elle dénombre, sur le pays, 9 services conteneurisés directs, dont 6 dans les bassins Est et 3 dans les bassins Ouest. Dans le secteur du multipurpose et du con-ro, elle comptabilise 3 services hebdomadaires.

« En matière de passagers, elle chiffre de 1 à 2 par semaine le nombre de départs sur Alger en sortie du port phocéen. « Au-delà de ces lignes directes, l’Algérie est également desservie en sortie de Fos par des services en transbordement via Algésiras, Malte ou Barcelone » précise la même source. L’Association peut proposer également des liaisons Anvers-Alger en 5 jours, un Paris-Béjaïa ou Oran en 4 jours ou relier enfin l’Équateur à Alger ou Ghazoauet en 30 jours.

Pour rappel, une délégation algérienne, composée de responsables portuaires, de professionnels du transport maritime et d’industriels, s’est déplacée à Marseille, les 11 et 12 octobres derniers, à l’invitation de l’association Via Marseille Fos. Une visite dont l’objectif affiché était de resserrer une nouvelle fois les liens entre le port de Marseille et l’Algérie, qui constitue le deuxième client du port phocéen derrière la Chine dans le secteur des marchandises diverses.

Une occasion pour les responsables des ports d’Arzew, Skikda et Béjaïa, ainsi qu’à des transitaires, armateurs et agents maritimes mais aussi industriels et exportateurs algériens de découvrir et visiter de nouveau les installations des bassins Ouest (les terminaux à conteneurs opérés par Eurofos et Seayard puis les quais gérés par Sosersid – groupe ArcelorMittal) ainsi que les bassins Est (Med Europe Terminal).

Rappelons également qu’une délégation marseillaise conduite par l’association de promotion du port de Marseille-Fos s’était rendue à Alger en janvier pour travailler notamment sur la formation et les échanges douaniers.

MDI Alger

Selon l’AACN, dans le secteur des marchandises diverses, l’Algérie constitue le deuxième marché derrière la Chine pour le port de Marseille-Fos. Longtemps dominés par la remorque et le conventionnel, les flux destinés à l’Algérie ont été peu à peu gagnés par la conteneurisation.

Bessa, Résidence la Pinède