Bouchouareb courtise les Suédois

Bouchouareb

Le ministre de l’Industrie et des Mines, Abdesselam Bouchouareb  a engagé  une véritable opération de séduction en terre des vikings, en faisant étalage des atouts de l’Algérie  pour drainer les IDE. C’est ainsi qu’il a entamé depuis hier une visite de travail au Royaume de Suède, avec pour objectif principal d’identifier des projets communs dans diverses filières industrielles », a indiqué le ministère dans un communiqué.

Le document précise qu’ « au cours de cette visite de deux jours, M. Bouchouareb aura des entretiens avec plusieurs responsables du gouvernement suédois, dont le ministre de l’Entreprise et de l’innovation, Mikael Damberg et le secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Union européenne et du Commerce, Oscar Stenstrom ».

A cet effet, le ministre abordera avec les responsables suédois  « les moyens à mobiliser pour favoriser l’émergence d’une véritable coopération industrielle bilatérale et la stimulation des partenariats industriels dans plusieurs filières d’autant que l’Algérie, qui offre de nombreux avantages et opportunités, figure parmi les 26 pays prioritaires dans la stratégie d’exportation et de commerce pour le Royaume de Suède » a-t-on souligné.

« Il y a un premier gisement autour d’un demi- milliard de dollars d’importations algériennes de la Suède que nous pouvons commencer par explorer pour identifier des opportunités d’investissement »a avancé  le ministre en ajoutant  « l’Algérie, avec ses atouts et opportunités, est également un relais de croissance exceptionnelle en dehors de l’Europe pour les entreprises suédoises et un hub d’exportation vers les marchés africains et de toute la région ».

Il s’agit, lors de cette visite, « d’identifier puis lancer des coproductions, en saisissant les nouvelles transformations industrielles induites par les technologies, et ce, dans plusieurs filières, notamment celles de la mécanique et de l’automation, des technologies dans les industries de l’acier, du bois, des solutions industrielles et minières, des télécommunications, de l’énergie, et essentiellement la filière des énergies renouvelables et de la valorisation des déchets ».

Selon la même  source, M. Bouchouareb effectuera également  « une série de visites dans les principaux sites industriels des firmes suédoises activant en Algérie. Ce déplacement sera également selon les rédacteurs du communiqué « une occasion pour promouvoir la destination Algérie, ses  attributs  ainsi que la nouvelle ambition industrielle et technologique de l’Algérie visant l’émergence à horizon 2030 »

Le ministre devra enfin  expliquer à ses homologues suédois « les réformes économiques entreprises par l’Algérie et leur accélération au cours des derniers mois, à travers notamment le nouveau code des investissements, l’amélioration du climat des affaires et des conditions d’investissement, les réformes des cadres juridiques (investissement, PME, normalisation), la stimulation de l’innovation et l’amélioration de la compétitivité ».

Bessa, Résidence la Pinède