HomeActualitéNationalTalai promet de mettre fin à la cacophonie dans les Transports urbains

Talai promet de mettre fin à la cacophonie dans les Transports urbains

Le ministre des Transports et Travaux publics (MTTP), Boudjema Talai, lors de l’inauguration du séminaire sur « les transports en commun en site propre », premier du genre, organisé à l’Hôtel Hilton conjointement par le MTTP, l’Entreprise Métro d’Alger et l’Union internationale des Transports publics (UITP) de la région MENA, a indiqué que« le projet de loi portant sur la création de l’Autorité organisatrice des transports urbains, sera soumis, à partir de demain, à la Commission des Transports de l’Assemblée populaire nationale, pour examen et enrichissement ».

Il a souligné que « ce projet d’importance capitale pour le secteur, devra y mettre de l’ordre et répondre, à court et moyen terme, aux besoins grandissants induits par le lancement intensif de projets d’investissements, générateurs, à leur tour, de déplacements de populations vers leurs lieux de travail» ajoutant que « l’objectif à long terme  est de concrétiser les exigences de l’urbanisation et de la cohésion nécessaire du vivre-ensemble, et ce, en améliorant les capacités financières des pouvoirs publics et en incitant les transporteurs privés à s’organiser en associations professionnelles ».

Le ministre a déclaré que « l’Autorité devra définir les modalités d’intégration des transports urbains dans le Schéma d’aménagement du territoire ; de réaliser et de gérer selon le régime du mandat de gestion des infrastructures et des équipements affectés au transport, et de suivre l’évolution de l’offre et la demande et d’élaborer une politique tarifaire intégrée».

Le souci de s’organiser davantage a été dicté, selon Mr Talaai, par « le développement progressif des transports urbains et suburbains ». En chiffres, cela donne « un parc national de transport public de 18 384 bus urbains exploités par 14 589 opérateurs, 104 697 taxis dont 14 791 taxis collectifs urbains», a-t-il fait savoir. « Pour la Capitale, le réseau est composé d’un métro de 13.5 km de longueur et 14 stations. En 2025, celui-ci atteindra les 54 km. Outre cela, il y a un tramway de 23.2 km et 38 stations, et de cinq lignes urbaines de téléphériques et télécabines de 4.1 km » a-t-il détaillé.

S’agissant du métro d’Alger, il est prévu « des extensions de la première ligne vers Ain-Naadja et la Place des Martyrs, au cours du deuxième semestre de 2017 ; l’extension de ce même moyen vers l’aéroport Houari Boumédiène. Pour le tramway, de nouveaux projets seront entamées dans les wilayas de Mostaganem, Sidi Bel Abbes, Sétif et Ouargla, en sus de l’extension de la ligne de Constantine. ».

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine