La Cour des comptes se modernise

Le Syndicat de la Cour des comptes soutient la grève des magistrats

« Les concepts et les outils de la nouvelle gestion publique » a été le thème  débattu aujourd’hui à Alger lors d’un séminaire organisé par la Cour des Compte.

Cette rencontre entre dans le cadre de la mise en œuvre du Jumelage Institutionnel conclu entre la Cour des Comptes algérienne et un consortium France – Portugal et portant sur « le renforcement des capacités institutionnelles de la Cour des Comptes ».

Ce séminaire a été animé par des experts de renom : algériens, français et portugais et a vu la participation de hauts cadres de la Cour des comptes et des Institutions et administrations publiques.

Il faut dire que la réforme managériale du secteur public et l’adaptation des audits des Institutions supérieures de contrôle à cette nouvelle gestion, est un sujet d’actualité, de plus en plus discuté.

Rappelons que, ce jumelage géré par l’UGP3A et financé à hauteur de 1.721 .000 ,00 EUR par l’Union européenne (UE), s’inscrit dans le cadre du programme d’appui à la gouvernance économique et politique de l’Algérie « SPRING ». Selon la Cour des Comptes, il participe au processus de modernisation et de réformes engagé par le Gouvernement Algérien depuis 2012 dans le domaine du contrôle des finances publiques.

Lancé pour une durée de 24 mois, il ambitionne de renforcer le système national de contrôle des finances publiques et de contribuer au développement de la bonne gouvernance et à l’amélioration de la qualité des politiques publiques.

Par ailleurs, notons que la Cour des comptes a procédé le 16 octobre 2016 à l’installation ‎officielle du Conseil des magistrats de la Cour des comptes dans sa nouvelle ‎composante, en présence des responsables des structures de contrôle et des ‎services techniques et administratifs de l’Institution‎.

MDI School