HomeLa uneM’Hamed Sahraoui, Président de l’ONPI risque le retrait de son agrément

M’Hamed Sahraoui, Président de l’ONPI risque le retrait de son agrément

L’affaire de l’effondrement de l’immeuble en construction d’El Achour, survenu vendredi  à 12h34, au niveau de la cité « Urba 2000 » prends une tournure inattendue. Le promoteur  risque de se faire retirer son agrément au terme de l’enquête engagée par les services du ministère de l’habitat, selon des sources concordantes.

Le projet en question appartient au Grand promoteur immobilier M’hamed Sahraoui gérant de la Sarl Sopiref , qui a pignon sur rue, notamment dans la construction des résidences haut de gamme. Il est également le Président  de l’Organisation  nationale des promoteurs immobiliers

Poussant l’outrecuidance à son comble, selon les mêmes sources, ce promoteur ne  possédait même pas le permis de construction de l’immeuble, et fut plusieurs fois  sommé de la part du ministère pour arrêter les travaux, mais rien ne semblait le dissuader.

Pour l’heure les services du ministère poursuivent leur enquête en vue de déterminer les circonstances et surtout les causes de cette catastrophe. Il s’agit précisément de l’effondrement de l’immeuble 33 de la tranche 2 de la cité en construction. Cependant, la commission d’enquête diligentée par le ministère de l’Habitat sui toujours son cours.

Elle est composée du directeur général de la construction et des moyens de réalisation, du directeur général de l’urbanisme et de l’architecture, et du directeur de l’habitat de la wilaya d’Alger, ainsi que du directeur de l’urbanisme et de l’architecture de la wilaya d’Alger, du directeur général du centre national de recherche appliquée en génie parasismique, du directeur du centre national d’études et de recherches intégrées du bâtiment et du directeur du laboratoire national de l’habitat et de la construction (LNHC).

La commission s’est rendue sur place pour constater les dysfonctionnements au niveau de cette bâtisse et mettre la lumière sur les véritables raisons à l’origine de l’effondrement de cette construction pour établir les responsabilités, « en proposant les mesures à prendre à l’égard des acteurs, après l’établissement des responsabilités ».

Pour l’heure aucune victime n’est à déplorer mais les recherches se poursuivent selon la protection civile dépêchée immédiatement après l’incident.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine