AccueilLa uneLe projet de loi de finances 2017 approuvé par le Conseil...

Le projet de loi de finances 2017 approuvé par le Conseil des ministres

- Advertisement -

Le Conseil des ministres  qui s’est réuni, ce  mardi sous la présidence du président  Abdelaziz Bouteflika a  approuvé le projet de Loi de finances pour 2017. Selon un communiqué rendu public à l’issue de la réunion, il est indiqué que  « ce texte engage la mise en œuvre du premier segment de la trajectoire budgétaire 2017 à 2019 qui accompagne le « Nouveau modèle de croissance ». En poursuivant que la mouture  « traduit la volonté des pouvoirs publics de soutenir, à la fois, la croissance de l’économie ainsi que l’effort de l’Etat pour le développement social et notamment le soutien aux couches défavorisées ».

Pour ce qui est du volet budgétaire, « le projet de Loi de finances vise la soutenabilité des finances publiques soumises depuis plus de deux années, à une chute sévère des prix des hydrocarbures »lit-on dans le communiqué qui précise que « le projet de budget, établi sur la base d’un baril de pétrole à 50 USD, affiche un montant de 5635,5 milliards DA de recettes, en hausse de près de 13% par rapport à l’exercice en cours. La fiscalité ordinaire rapportera 2845,4 milliards DA en progression de 3,5%, alors que les revenus de la fiscalité pétrolière sont projetés à 2200 milliards DA ».

The graduate Fair

En termes de dépenses, « le projet de budget, a-t-on indiqué, affiche un montant de 6883,2 milliards DA dont 4591,8 milliards DA pour le volet fonctionnement et 2291,4 milliards DA en crédits de paiements pour le volet équipement. Quant au solde global du Trésor, son déficit sera réduit de près de moitié par rapport à 2016, passant de -15% à -8% »en soulignant qu’ « en dépit des contraintes financières qui entourent l’élaboration du projet de budget pour 2017, celui-ci reflète l’attachement de l’Etat à la justice sociale et à la solidarité nationale ».

Ainsi, « 1630,8 milliards DA seront alloués aux transferts sociaux, soit 23,7% du budget de l’année. Sur ce montant, on relèvera notamment que  413,5 milliards DA sont destinés au soutien aux familles, essentiellement à travers la subvention des prix des produits de base (céréales, lait, sucre et huiles alimentaires), 330,2 milliards DA au soutien à la santé et 305 milliards DA aux programmes nationaux de logement ».

Le communiqué indique que « le projet de Loi de finances contient plusieurs propositions de mesures législatives, avec pour finalité l’amélioration des recettes de l’Etat, l’encouragement de l’investissement, ainsi que davantage de simplification et d’allègement des procédures fiscales ».

 Le président Bouteflika  a rappelé que « l’Algérie qui fait face à des tensions budgétaires comme d’autres pays producteurs d’hydrocarbures, bénéficie également de la dynamique de construction nationale engagée depuis plusieurs années et qui se poursuit encore, à l’image du taux de 3,9% de croissance enregistré l’année dernière, et confirmé au premier semestre de cette année.

Cette même dynamique a permis de faire reculer drastiquement le chômage de près de 30% en 2000 à moins de 10% au début de cette année, alors que la réponse à la demande sociale demeure robuste, comme l’illustre la distribution de 350.000 logements cette année, en même temps que plus d’un million d’autres unités sont en chantier ».

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine