L’Eco du jour: Une synthèse quotidienne des faits marquants de l’économie algérienne et internationale rapportés par la presse

l'eco du jour

Investissement : suppression de la règle 51/49

Le quotidien Liberté nous apprend ce matin que l’avant- projet de loi de finances 2017 prévoit la suppression de la règle 51/49 applicable au secteur bancaire. Cette disposition, si elle est appliquée, poursuit le journal, annonce l’implantation de nouvelles banques étrangères qui pourront détenir la majorité du capital. Les partenaires locaux privés ou publics pourront s’associer à ces actionnaires étrangers mais avec une part minoritaire. Le législateur à travers cette disposition veut drainer des capitaux étrangers à travers les investissements étrangers (IDE). Mais d’après Liberté, cette ouverture ne répond pas aux attentes des opérateurs puisque ces derniers ont demandé à maintes reprises que la règle du 51/49 ne s’applique qu’aux secteurs stratégiques. L’avant-projet de loi de finances institue également la possibilité pour les entreprises déficitaires de rééchelonner leurs dettes fiscales. Le document prévoit, en outre, le réaménagement d’une disposition de la loi de finances 2015. Liberté précise que cette mesure qui autorise les investisseurs privés à créer une zone industrielle ou une zone d’activité.

Air Algérie vise quarante avions supplémentaires

Jeune Afrique revient sur son site électronique sur les ambitions d’Air Algérie et nous apprend que la compagnie nationale s’apprête à acquérir entre 2018 et 2025 une quarantaine d’avions qu’elle affectera notamment de ses vols long courrier. Selon les informations de l’agence Algérie Presse Service (APS) reprises par le magazine panafricain édité à Paris, quatre appareils doivent être acquis au cours de la seule année 2018 et les autres entre 2020 et 2015.
Avec cette opération, la compagnie nationale algérienne souhaite faire passer sa flotte d’une soixantaine d’appareils actuellement – des avions moyens courrier aux trois-quarts – à une centaine en 2025, précise Jeune Afrique qui précise que son PDG, Mohamed Abdou Bouderbala à indiqué que la compagnie envisage de se tourner vers des financements extérieurs pour mener à bien cette opération.

Taux d’intérêt américains: la Fed devrait encore être patiente

La banque centrale américaine (Fed) devrait une nouvelle fois faire preuve de patience sur les taux d’intérêt mercredi dans un contexte de croissance modeste sans menace d’inflation et à quelques semaines de l’élection présidentielle américaine, peut-on lire dans le site d’actualités économiques Boursorama.
« Le Comité monétaire ne devrait pas relever les taux d’intérêt mais ses membres devraient enfin indiquer qu’ils entendent vraiment le faire et que cela peut intervenir avant la fin de l’année », a estimé l’économiste indépendant Joel Naroff, reflétant une opinion largement partagée par les analystes. Pour cette dernière réunion monétaire importante avant l’élection présidentielle du 8 novembre, la Fed publiera un communiqué mercredi à 18H00 GMT qui sera suivi d’une conférence de presse de la présidente, Janet Yellen.
D’après Boursorama, la Réserve fédérale dévoilera aussi ses nouvelles projections économiques pour 2017 et 2018 et, pour la première fois, pour 2019.

Ansej-Cnac : 300.000 micro entreprises ont généré 1,2 million d’emplois

MDI Alger

Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Mohamed El Ghazi, a révélé, hier à Chlef, la création, ces dernières années, de 300.000 microentreprises à l’échelle nationale, ayant généré 1,2 million d’emplois, grâce aux dispositifs de l’Agence nationale de soutien à l’emploi des jeunes (ANSEJ) et de la Caisse nationale d’assurance chômage (CNAC). L’information fait la une d’El Moudjahid ce matin. «La politique nationale en matière d’emploi a insufflé la dynamique de développement, notamment grâce aux dispositifs d’aide à l’emploi, ayant contribué dans la création de microentreprises, tels que l’ANSEJ et la CNAC», a assuré le ministre, en marge d’une visite de travail dans la wilaya. Le journal public estime pour sa part que les facilitations financières et administratives, initiées au profit des jeunes, en matière de création de microentreprises, ont «fait reculé le taux du chômage, à Chlef, à 7,61%, soit en dessous de la moyenne nationale», précisant que ce taux est appelé à la baisse (5%), durant les 2 années à venir, au vue des ressources économiques et des investissements programmés dans cette région.

Bessa, Résidence la Pinède