HomeActualitéNationalBlumberg Grain: Le spécialiste américain en stockage en phase de s’installer en...

Blumberg Grain: Le spécialiste américain en stockage en phase de s’installer en Algérie

Le spécialiste américain du stockage du blé ou toute autre denrée alimentaire est en phase de s’installer durablement en Algérie. Les négociations avec les responsables de l’office Algérien interprofessionnel des céréales (OAIC) et Blumberg Grain ont atteint un stade avancé.

L’objectif, dans un premier temps c’est la construction de quelques 200 entrepôts qui seront équiper d’équipements très moderne pour stocker un peu plus de 10 millions de tonnes de blé, a appris Algérie Eco d’une source proche du dossier.

L’état Algérien économisera plus d’une centaine de millions de dollars grâce à ces « entrepôts intelligents » qui mettront définitivement un terme au problème de déperdition de blé dont le taux a atteint 35% ces dernières années.

Les solutions proposées par Blumberg devraient par ailleurs  permettre d’arriver aussi à un meilleur taux de couverture des besoins nationaux à partir de la production nationale. L’objectif fixé par le Ministère de l’agriculture d’arrêter les importations de blé dur d’ici 2019  participe de cette même stratégie de substitution des importations et de diversification économique, dans la perspective d’accroitre très substantiellement les ressources en devises du pays, hors hydrocarbures.

Dans ce cadre, et de l’amont vers l’aval, Il s’agira de mettre en place un programme ambitieux de modernisation de la filière céréales qui se focalisera prioritairement : i)  sur les semences sélectionnées à haut rendement en mobilisant tous les moyens de la recherche agronomique pour développer les cultivars locaux bien adaptés aux conditions pédoclimatiques et introduire au niveau  des céréaliculteurs leaders et potentiels de nouvelles variétés à très haut rendement, ii) sur une mécanisation plus importante et mieux  adaptée aux conditions pédoclimatiques locales, iii) sur un usage plus intensif, et autant que faire se peut en utilisant des produits biologiques, de la fertilisation et des produits phytosanitaires, iv) sur une utilisation à grande échelle de l’irrigation d’appoint pour atténuer les effets conjugués de la sécheresse (notamment à l’Ouest du pays) et du réchauffement climatique dans le but  d’atténuer  les fortes variations interannuelles et stabiliser ainsi la production nationale.

D’après notre source toutes ces mesures techniques doivent être considérées comme « package technologique », un et indivisible, qui ne sera efficient que si un programme d’appui conseil est assurée prioritairement auprès des  moyens et gros céréaliculteurs qui peuvent  plus vite valoriser davantage les nouvelles technologies en la matière. Dans ce domaine précis, nous pensons que les centres universitaires et de recherche ainsi que les entreprises américaines spécialisées dans ces domaines pourraient apporter leur  expérience et leur savoir faire en la matière.

A noter que ces 10 dernières années une croissance significative des volumes collectés  oscillent entre  10 et 20 millions de qx, tandis que les capacités totales de stockage au niveau des CCLS n’est que de 10 millions de qx. Ce denier chiffre inclut toutes les infrastructures destinées au stockage de la production nationale  qui pour la plupart ont été réalisées antérieurement à 1984, et n’offrent pas par conséquent les conditions idoines en matières d’aération, d’humidité et de températures requises pour une bonne et saine conservation du produit.

les entrepôts de stockage horizontaux crées par Blumberg Grain permettent également une gestion parcimonieuse, rigoureuse, et transparente des stocks et des transactions ainsi qu’une traçabilité du produit. Cette gestion moderne des stocks repose sur un réseau internet privé de type VPN qui permet d’une part, avec des SI appropriés et connectés aux organismes de météorologies locaux, une gestion à distance des principaux paramètres d’ambiance (T°, humidité…) et par ailleurs, assurent la sécurité des infrastructures multi-sites.

Enfin Blumberg compte, une fois installé en Algérie, mettre en place sa propre usine pour fabriquer les équipements nécessaires dont seront dotés les entrepôts. Grace à cette usine, l’américain Blumberg pourra ainsi disposer d’une plate forme en Algérie afin de pénétrer le continent Africain.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine