1 ère rencontre du Club Export : L’Algérie lorgne le marché africain

Club Export
Club Export

La première rencontre du Club Export s’est tenue hier à l’Hôtel Aurassi : Sous le thème « l’Afrique, un territoire à fort potentiel » en présence de chefs d’entreprises, venus relater leurs expériences dans ce segment économique.

Mr Ahmed Tibaoui Général manager &CEO du World Trade Center, organisateur de l’évènement a expliqué que « la rencontre est justifiée par l’intérêt porté à ce continent en termes de potentialités et d’ouverture ». De son côté Mr Said Djellab, Dg du Commerce Extérieur au ministère du Commerce a indiqué que  « le département est  en train d’élaborer une stratégie à l’export et dans cette dernière, nous mettons l’accent sur le continent africain » en ajoutant que « l’un des objectifs de l’Algérie est de conquérir le marché africain, on parle de 330 milliards de dollars, c’est un marché prometteur et la banque mondiale prédit un montant de 1000 milliard de dollars en produits agricoles d’ici 2030. Ce qui fait de ce marché, l’un des marchés les plus convoités, c’est le seul marché qui réalise une croissance à deux chiffres, c’est un marché porteur et potentiel pour l’exportation». Et de clarifier «  nous ne regardons pas le marché africain comme un marché pour l’exportation  uniquement mais nous avons une vision de développement, de solidarité et de partenariat » avant de rappeler  que « l’Algérie  a également un avantage politique et diplomatique, nous avons formé beaucoup de cadres de pays africains».

Concernant les contraintes auxquelles sont confrontés les exportateurs, le représentant du ministère du commerce dira que « qu’elles sont d’ordre logistique, financier, politique et économique  ». « Nous réfléchissons, a-t-il ajouté, aux meilleurs moyens de lever ces contraintes » en indiquant que « la cellule d’écoute installée dans ce sens a réglé des problèmes sectoriels ».

L’intervention de Mr Brahim Benabdeslem, Vice-Président du FCE était axée sur le Forum Africain d’Affaires et d’investissement devant se dérouler du 3 au 5 décembre prochain et qui table sur la participation de 850 entreprises africaines. Il dira sans ambages que « l’Algérie est grande alors il faut voir grand, aujourd’hui il ne s’agit plus de penser à la stratégie mais de l’écrire avec les gens qui sont sur le terrain, il faut avoir une vision à l’international», En ajoutant « nous devons aborder la problématique de l’Afrique sous un nouvel angle, pas de façon mercantile car cette problématique se confond avec celle de l’Algérie » En expliquant que « les trois axes de cette problématique tournent autour de la  sécurité alimentaire, sécurité énergétique et numérique ».

Pour sa part Mr Issad Rebrab, président du Groupe CEVITAL a passé en revue l’expérience de son groupe dans l’export en mettant en exergue la nécessité de disposer d’un réseau de distribution à l’international. Idem  pour Mr Mohamed Laid Benamor PDG du Groupe Benamor , Mr Abderrahmane Benhamadi, PCA du Groupe Condor, Mr Kamel Moula DG des laboratoires Venus, le représentant du Groupe Métidji, qui ont longuement évoqué leurs expériences couronnées de succès.  

Fatma Haouari