226 milliards de dollars dépensés par les touristes chinois à l’étranger, en 2015

Coopération algéro-chinoise

Tout ce qui concerne la Chine et ses habitants est astronomique. Pas uniquement en termes de superficie de son territoire et du nombre de sa population. Mais également en matière d’économie. La croissance à deux chiffres que « l’Empire du Milieu » a connue, des années durant, l’a radicalement transformé.

Aujourd’hui deuxième économie mondiale, disposant de réserves de change estimées, selon plusieurs analystes, à quelque 3700 milliards de dollars, la Chine est en train de bouleverser le monde du tourisme. Un monde dans lequel elle a fait une intrusion aussi subite que forte. Naguère, quasiment invisibles à l’étranger, les touristes chinois sont, aujourd’hui, visibles dans toutes les grandes destinations touristiques mondiales. Et même, dans celles qui le sont moins. Une visibilité qui s’explique par leur nombre. Impressionnant, il faut le dire.

Selon l’Administration nationale du tourisme (chinoise), ils étaient, en effet, « environ 120 millions de touristes chinois à s’être rendus à l’étranger, en 2015 ». Soit une croissance sur une année de l’ordre de 19,5% : en 2014, selon la même source, ils étaient 109 millions à l’avoir fait. Une croissance qui s’inscrit dans la forte dynamique que connaît le secteur du tourisme en Chine depuis bientôt vingt ans.

D’après l’administration précitée, le nombre enregistré en 2015 est, « environ, treize fois supérieur à celui enregistré en 1998 ». Cette croissance dans le nombre s’est accompagnée d’une augmentation du montant que dépensent les touristes chinois à l’étranger.

Alors que les 97 millions (de touristes chinois) qui sont sortis à l’étranger en 2012 avaient dépensé un total de 102 milliards de dollars, les 120 millions qui l’ont fait l’année dernière, y ont laissé la bagatelle de … 226,15 milliards de dollars. Ou, en monnaie chinoise, l’astronomique somme de 1500 milliards de yuans.  Dont, selon le ministère chinois du Commerce qui s’exprimait sur la question, ces derniers jours, « 700 à 800 milliards de yuans – soit l’équivalent d’environ 110 milliards en monnaie américaine – dans le seul shopping ».

Une manne financière que nombre de pays veulent accaparer. Comme l’attestent les nombreuses mesures de faciltations qu’ils ont prises pour attirer les touristes chinois ; des mesures qui ont porté essentiellement, selon Economic Information Daily, un quotidien chinois consacré à l’information économique, « sur l’assouplissement de leur politique d’octroi de visas aux ressortissants chinois, à l’amélioration de la qualité des services qui leur sont fournis, et à l’application de prix attractifs ». Parmi les pays à avoir pris de telles mesures, le quotidien économique chinois a cité, la Corée du Sud, l’Indonésie et la Thaïlande.

Selon l’Administration nationale du tourisme, un autre facteur a également concouru à l’accroissement du nombre de touristes chinois à l’étranger. Il s’agit de l’augmentation du nombre de vols directs à destination des pays considérés comme touristiques. Avec les seuls Etats-Unis, pas moins de 75 nouveaux vols du genre ont été ouverts, en 2015. Ce qui représente, selon la même source, « une augmentation de 30% par rapport à 2014 ».

MDI Alger

Pour nombre de sources concordantes, le phénomène de l’augmentation continue du nombre de touristes chinois, issus essentiellement des nouvelles classes moyenne et aisée, n’est pas près de prendre fin : la formidable montée en puissance, ces dernières années, de l’économie chinoise et la très sensible amélioration du niveau de vie de ses habitants devraient, selon nombre d’analystes, « conserver (à ce phénomène) sa tendance de croissance à long terme ». Surtout que, selon le directeur Marketing du tourisme d’affaires chez Ctrip, un des principaux fournisseurs de services de voyage en ligne en Chine, « la plupart des Chinois, dont moins de 10% possèdent un passeport, ne sont jamais allés à l’étranger… »

Bessa, Résidence la Pinède