Selon un rapport du FIDA: La croissance économique seule ne suffit pas à lutter contre l’insécurité alimentaire

FIDA

Pour sauver les populations en proie à l’insécurité alimentaire, il faut plus que la croissance économique. En effet, selon une nouvelle étude commanditée par le Fonds international de développement agricole (FIDA), les gouvernements doivent adjoindre une politique de transformation des zones rurales à leurs politiques de croissance.

Le Rapport sur le développement rural 2016 indique, en effet, qu’«il est impératif d’axer les efforts sur le développement rural et agricole, étant donné, qu’à l’échelle mondiale, 2,5 milliards de personnes tirent directement leurs revenus de petites exploitations rurales qui produisent 80% de la nourriture consommée en Asie et en Afrique subsaharienne».

Le document poursuit en indiquant que la création d’emplois ruraux est aussi importante que la stimulation de l’économie et que l’agriculture est vitale pour le développement économique, d’où la nécessité de fournir des efforts pour consolider l’agriculture rurale en investissant dans la création d’un tissu agro-industriel moderne. Il est également essentiel de mettre des financements et des services financiers à disposition des populations rurales.

«La transformation du monde rural n’est pas automatique. C’est un choix. Or les choix des gouvernements et des praticiens du développement ont un impact considérable sur la vie des populations et des nations.», a rappelé Kanayo F. Nwanze, président du FIDA.

Source : Agence ECOFIN

MDI School