HomeLa uneL’ONA lance une campagne de sensibilisation à la veille de l’Aid El...

L’ONA lance une campagne de sensibilisation à la veille de l’Aid El Adha

Sous le slogan « Prenez soin des réseaux d’assainissement », l’Office National de l’Assainissement (ONA) lance une campagne de sensibilisation coïncidant avec l’Aïd El-Adha. La collaboration de SEAAL, SEOR et SEACO, chacune dans leur périmètre d’intervention, est primordial pour que le message véhiculé atteigne l’effet escompté. A cette occasion, le parrainage du ministère des Ressources en eau et de l’Environnement semble, également, déterminant pour préserver le cadre de vie qui ne cesse de se dégrader des effets conjugués de la forte urbanisation, du manque de civisme et de la prolifération des facteurs attentatoires à l’écosystème.

Justement, il a été constaté que durant ce rite religieux, les réseaux d’assainissement deviennent un réceptacle désolant des déchets liés au sacrifice des moutons. Ainsi, les cornes, les pattes ou la toison contribuent, lamentablement, à l’obstruction des canalisations des eaux usées, pluviales et d’alimentation en eau potable, ce qui, à terme, a souvent occasionné des déversements à  ciel ouvert des eaux usées. Cette situation grince le bon fonctionnement des stations d’épuration, dont l’astreinte durant cette fête religieuse est nécessaire pour parer au plus pressé.

Il suffit, donc, pour que l’Aid El-Adha ne devienne un problème d’insalubrité, de ne pas jeter les déchets et ne pas lever les tampons des regards d’égout. « Un simple geste, qui se résume à les mettre dans des sacs afin de les évacuer vers une décharge adéquate », selon les termes du communiqué de l’Ona, est l’alternative à adopter.

Il faut souligner que, depuis quelques années, une organisation citoyenne s’ébranle le sacrifice effectué. Que celle-ci soit sous la houlette du voisinage ou suite à une mobilisation d’associations activant dans le domaine environnemental, qu’importe, l’essentiel est que sa portée pratique sur le cadre de vie soit efficace. L’enjeu est de célébrer l’Aïd dans de conditions meilleures. Hygiéniques. La finalité est d’économiser le maximum d’argent pour les travaux de réhabilitation ou de réalisation de nouvelles stations au cas ou celles-ci viennent à être endommagées à cause de la négligence humaine.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine