Commerce: 129 marchés informels  à Alger

marchés informels

Selon le dernier bilan de la Direction du commerce de la wilaya d’Alger concernant les marchés informels, arrêté du 16 aout 2016 au 22 aout 2016, près de 52 nouveaux sites informels sont apparus. Aussi, 957 intervenants en informels sont enregistrés durant la même période dans la wilaya d’Alger. Au total, et ce depuis décembre 2013 à ce jour,  129 sites informels sont enregistrés engendrant 4015 commerçants en activités.

Ces marchés informels sont concentrés notamment dans les circonscriptions administratives de Bab El-Oued, Cheraga, Dar El-Beida et Bir Mourad Rais.

Notons que malgré le programme ambitieux, mis en place par la wilaya d’Alger, visant à éradiquer les marchés informels dans 57 communes y compris les camionnettes qui occupent illicitement les abords des trottoirs, le phénomène persiste.

Lancée en grande pompe, il y a quatre ans, l’opération d’éradication des marchés informels s’avère être donc difficile pour les responsables locaux. Rien qu’à Alger, et selon les statistiques présentées en février dernier, 4700 commerçants activent de manière informelle dans 140 marchés de la capitale. Selon la direction du commerce de la wilaya d’Alger, 56 nouveaux marchés informels où activent plus de 1.300 commerçants ont été recensés en plus des 60 marchés éradiqués qui se sont reconstitués et qui accueillent actuellement 1.937 commerçants.

MDI Alger

Pour rappel, depuis 2012, l’administration a lancé une vaste opération de démolition de marchés informels. Près de 139 sites ont été éliminés, selon le ministère du Commerce. Cependant moins d’une année après le lancement de l’opération coup de poing, 63 marchés se sont reconstitués.

Bessa, Résidence la Pinède