Une rencontre prévue à Alger: La coopération économique entre l’Algérie et l’Inde se renforce 

coopération Algerie Inde

Les relations économiques entre l’Algérie et l’Inde s’intensifient. D’ailleurs, les opérateurs économiques algériens auront l’occasion de rencontrer leurs homologues indiens à l’occasion de la visite en Algérie d’une délégation d’affaires indienne conduite par l’organisation CAPEXIL du 27 au 31 Août 2016. Des rencontres B2B sont programmées pour le 28 Août 2016, selon la Chambre algérienne du commerce et d’industrie (CACI).

Ces rencontres d’affaires concerneront plusieurs filières à savoir la céramique et faïences, granite, marbre, allumettes, papier et livres, verres et vitres, caoutchouc. En fait, l’Inde souhaite consolider ses relations de partenariat, déjà au niveau d’excellence, avec l’Algérie et élargir les domaines de coopération bilatérale. S’agissant des secteurs d’activité qui intéressent les investisseurs indiens en Algérie, on peut citer le domaine de la construction, l’industrie pharmaceutique, la santé et la production des engrais. Aussi, les Indiens sont disposés à partager leur savoir-faire avec les Algériens, notamment dans le domaine de la construction. Les spécialistes estiment que la coopération entre l’Algérie est l’Inde revêt une importance particulière puisqu’elle s’inscrit dans le cadre de la coopération Sud-Sud. Ils regrettent toutefois, qu’en dépit des visites de haut niveau échangées, les potentiels de coopération entre les deux pays, ne sont pas pleinement exploités. Selon les dernières statistiques, une quinzaine d’entreprises indiennes exercent sur le marché algérien notamment dans le domaine de la construction, de la sidérurgie et de l’industrie pharmaceutique.

Par ailleurs, les échanges commerciaux entre l’Algérie et l’Inde s’élèvent à plus de 4 milliards de dollars par an. L’Algérie exporte pour 3 milliards de dollars d’hydrocarbures (gaz et pétrole) et de phosphate. Par ailleurs, l’Inde exporte des voitures de marque Marutti, Tata et Mahindra ainsi que la pièce détachée et des pipe-lines (gaz et pétrole).

L’Inde est aussi le premier exportateur de viandes pour l’Algérie avec 180 millions de dollars en 2012, de produits pharmaceutiques avec 40 millions dollars et des pois chiches avec 30 millions de dollars ainsi que plusieurs équipements et machines.

Au niveau mondial, l’Algérie est le neuvième pays en matière d’échanges avec l’Inde. Elle est le premier dans le Maghreb et le Nord de l’Afrique et la deuxième en Afrique, après l’Afrique du Sud.

MDI Alger

Imène A.

Bessa, Résidence la Pinède