L’Egypte envisage de mettre fin aux subventions du carburant d’ici trois ans

Egypte subvention carburant

Selon l’agence de presse Reuters, qui cite deux sources gouvernementales ayant requis l’anonymat, l’Egypte travaille actuellement à mettre fin aux subventions sur les prix du carburant d’ici 2019. Des prix que le gouvernement compte d’ailleurs augmenter de plus de 65% durant l’année fiscale 2016- 2017.

Plus tôt cette année, un responsable égyptien avait déclaré que les subventions du carburant coûtent excessivement cher au gouvernement et représentent une part trop importante du budget de l’Etat. Le Caire, qui s’efforce de redynamiser son économie après la crise de 2011 qui a érodé la confiance des investisseurs, a en effet conclu avec le FMI un programme de prêt de 12 milliards $ dont le décaissement des fonds est conditionné entre autres par une réduction de certaines subventions. « Ce qui a été convenu récemment avec la délégation du FMI en Egypte annule les subventions liées aux carburants dans les trois ans », a révélé à Reuters l’un des fonctionnaires. Interpellé, un porte-parole du ministère en charge du pétrole a déclaré qu’ «aucune décision n’a encore été publiée à ce sujet ».

L’Egypte avait déjà réduit ses dépenses sur les subventions aux carburants en juillet 2014 dans le cadre d’un plan de cinq ans qui conduira à une augmentation de 78% des prix de l’essence et du diesel, mais le plan n’a finalement pas été appliqué dans le budget 2015-2016. En avril dernier, des responsables gouvernementaux ont annoncé un plan visant à réduire les dépenses liées aux subventions du carburant de plus de 43% dans le budget 2016-2017.

L’année dernière, les subventions du carburant sont tombées à 6,2 milliards $ contre près de 9 milliards $ l’année précédente grâce aux plans de réduction des subventions mis en place par le gouvernement. Pour cette année, le pays vise une réduction des subventions de 3,94 milliards $.

MDI Alger

Source :Agence ECOFIN

Bessa, Résidence la Pinède