Algérie-UE: 1,2 million d’euros pour une centrale des risques de la douane

La Direction Générale des Douanes bénéficie d’une somme de 1.200.000 euros (un million deux cent mille euros) pour la Mise en place d’une Centrale des Risques et ce dans le cadre d’un projet de jumelage entre l’Algérie et l’UE pour le compte du programme d’appui à la mise en œuvre de l’accord d’association (P3A-III).

L’objectif général étant l’appui à l’administration algérienne dans ses efforts de modernisation des finances publiques par le développant d’une politique de gestion pour rendre plus performant le contrôle douanier par une gestion appropriée des risques, y inclus ceux afférents à la contrefaçon, lit-on sur le site de P3A.

Quant à l’objectif spécifique, il s’agit d’augmenter la performance de la Direction Générale des Douanes (DGD) par une meilleure maîtrise des risques par la création d’une centrale des risques et une prestation de qualité (y compris un plus rigoureux respect des délais) aux utilisateurs des services douaniers. La durée maximale du projet est fixée à 24 mois.

Dans la fiche de jumelage, on peut lire que « l’ensemble de ces objectifs spécifiques est prévu pour accélérer le processus de dédouanement par comparaison des délais actuels et futurs d’une opération d’import/export ».

Dans un contexte général, et parmi d’autres justificatifs au jumelage, il convient d’indiquer que la mise en œuvre de la gestion des risques influence la façon dont les activités douanières sont organisées, la réaction du personnel face à ces nouvelles initiatives n’est pas toujours positive, les cadres supérieurs gèrent avec précaution les changements occasionnés par l’introduction de la gestion des risques. La communication interne à l’administration doit être améliorée, et de nouveaux services de soutien nécessaires à des programmes efficaces de gestion des risques doivent être mis en œuvre.

Notons que la date prévisionnelle de notification des résultats du processus d’attribution est fixée au 24 octobre 2016. Quant à la date prévisionnelle pour la réunion du comité d’évaluation, elle est fixée au 18Octobre2016.

Un séminaire de lancement du jumelage est prévu en septembre à Alger. Selon le site P3A, « ce séminaire est organisé pour aider à la mobilisation interne de tous les acteurs du projet et à leur sensibilisation sur le rôle de leur contribution dans les diverses activités prévues. Le séminaire est aussi un support de visibilité pour le projet de jumelage. Il se déroulera sur une demi-journée et sera organisé en présence de personnalités de haut niveau tant du côté algérien que de l’État membre partenaire ; sa réalisation doit avoir lieu au courant des trois premiers mois de mise en œuvre du projet ». Par ailleurs, un séminaire de clôture est également prévu durant le dernier mois de mise en œuvre du projet de jumelage afin de présenter un bilan des activités réalisées, un bilan des résultats ainsi que des recommandations pour la pérennisation des acquis du jumelage.

MDI Alger

Imène A.  

 

Bessa, Résidence la Pinède