L’Eco du jour: Une synthèse quotidienne des faits marquants de l’économie algérienne et international rapportés par la presse

l'eco du jour

D’après le FMI, l’Algérie peut refaçonner en économie

L’Algérie doit œuvrer à concrétiser “un rééquilibrage budgétaire pour résorber les déficits public et extérieur”, indique le Fonds monétaire international dans son dernier rapport repris ce matin par Liberté. Cette condition, premier “pilier” d’une stratégie, ne peut être efficace sans
“de vastes réformes structurelles qui contribuent à libérer le potentiel du secteur privé”.
Pour Jean François Dauphin représentant du Fonds, notre pays peut encore réduire sa dépendance à l’égard des recettes pétrolières et diversifier son économie. Il suffit, poursuit le journal, de mettre en place les bonnes incitations et un climat propice au développement du secteur privé”. M. Dauphin semble convaincu précise Liberté que les autorités sont parfaitement conscientes de la nécessité de cette évolution et ont très récemment adopté une stratégie en ce sens.

Nouvelle chute du cours du Brent

Les prix du pétrole repartaient à la baisse mercredi en cours d’échanges européens, affectés par une révision à la hausse des prévisions de production américaine d’ici la fin de l’année ainsi que par les estimations sur les stocks américains de brut, peut-on lire dans l’Econews.
Le journal économique nous apprend que le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre valait 44,73 dollars mercredi en milieu de journée sur l’Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en repli de 25 cents par rapport à la clôture de mardi.
Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de « light sweet crude » (WTI) pour livraison en septembre lâchait 39 cents à 42,38 dollars. « La reprise des cours sur le marché pétrolier fléchit: le prix du Brent à perdu un bon dollar (…), repassant sous les 45 dollars le baril. Le vent contraire soufflant outre-Atlantique a en effet été considérable, les informations publiées aux Etats-Unis mardi ayant suscité des inquiétudes latentes concernant une offre excédentaire de nouveau importante sur le marché pétrolier », expliquaient les analystes de Commerzbank.

Énergies renouvelables : le trésor caché de l’Algérie

Le Soir d’Algérie revient ce matin que cette récente étude internationale qui a relevé l’intérêt des plus grands investisseurs internationaux à investir dans les potentialités du continent africain en matière d’énergies renouvelables. L’Algérie, dont le potentiel dans ce domaine est des plus importants, est bien placée pour faire partie des cibles de ces acteurs, indique le quotidien.
Le secteur énergétique en Afrique, sur lequel repose l’ensemble des enjeux de développement économique, suscite un très grand intérêt des investisseurs, c’est ce qui ressort d’une étude réalisée par le cabinet spécialisé Havas Horizons qui a interrogé quelque 55 institutions financières et bancaires durant la période du 14 janvier au 29 février 2016, écrit Youcef Djemaa.
L’étude précise d’après le journaliste que l’augmentation croissante de la demande, couplée au potentiel avéré de production d’énergies renouvelables, laisse présager qu’un modèle de production autonome et durable est envisageable pour le continent. Les investisseurs internationaux ayant participé à cette étude considèrent le secteur de l’énergie renouvelable comme le «plus prometteur» en Afrique à l’horizon 2020 et se disent donc «prêts» à y renforcer leurs participations.

Barcelone fait fermer 250 meublés touristiques sans permis

La crise économique qui touche l’Espagne pourrait s’accentuer davantage après la décision des autorités catalanes de sanctionner les habitants de Barcelone qui louent leurs domiciles aux touristes du monde entier.
En effet, le quotidien économique français la Tribune nous informe que la mairie de Barcelone a annoncé qu’elle allait fermer 254 meublés loués sans autorisation à des touristes et infliger à chaque propriétaire une amende de 30.000 euros, un mois après l’adoption d’un « plan choc » contre ce phénomène.
Depuis début juillet, 20 fonctionnaires ont été chargés d’arpenter en particulier la vieille ville, pour vérifier sur place si tel ou tel appartement repéré sur internet dispose bien de l’autorisation nécessaire pour être loué à des touristes, écrit le journal qui précise que les agents ont effectué leurs vérifications dans 509 appartements et découvert que près de la moitié d’entre eux, 234, ne disposaient pas de licence.
La mairie a également ouvert sur son site internet poursuit la Tribune une page permettant de vérifier la légalité d’un logement touristique. En un mois, elle a reçu 375 plaintes. Par ailleurs, la municipalité a commencé à envoyer 807.000 courriers aux Barcelonais leur demandant de collaborer pour la détection des logements touristiques loués au noir et sans licence.

Colloque MDI