Entreprises nationale des peintures : L’exportation en point de mire

ENAP

L’Entreprise nationale des peintures (ENAP) s’engagera sous peu dans l’un des axes essentiels de la nouvelle politique économique que comptent lancer incessamment les pouvoirs publics dans l’objectif déclaré d’aller vers une économie plus diversifiée et, partant, moins dépendante des hydrocarbures. Après avoir fermement consolidé sa position sur le marché national des peintures, cette entreprise issue de la restructuration, en 1981, de l’ex-SNIC (Société nationale des industries chimiques), compte effectuer dans les tout prochains mois ses premières exportations.

Selon Dahmani Mustapaha Kamel, son PDG, des négociations sont actuellement en cours, à cet effet, avec nombre d’opérateurs économiques étrangers. Des négociations qui sont, nous a-t-il déclaré dans le bref entretien téléphonique que nous avons eu avec lui dans la matinée de ce jour, dimanche 7 août, « en bonne voie ». Notamment, avec des opérateurs de trois pays arabes. Toujours selon le PDG de l’ENAP, ceux-ci «ont particulièrement apprécié le rapport qualité-prix des produits de l’Entreprise nationale des peintures » ; des produits qui, à titre indicatif, possèdent la Certification ISO depuis 2003.

Tout indique que la Tunisie, la Libye et le Liban seront les trois premiers pays ciblés par la première action à l’international de l’ENAP. Une action qui s’inscrit, a précisé Dahmani Mustapha Kamel, « en droite ligne des efforts, soutenus et continus, déployés depuis plus de trente années par l’entreprise pour assurer et consolider sa place de leader incontesté au niveau intérieur ». Sous-tendus, à l’évidence, par une gestion performante, ces efforts ont permis à l’ENAP de voir son chiffre d’affaires augmenté régulièrement, depuis au moins une vingtaine d’années, de 3 à 5%, en moyenne, par an. Pour illustrer cette progression continue, le PDG de l’ENAP nous a déclaré que « de 9 milliards de DA, en 2004 », celui-ci est passé, « à la fin de l’exercice 2015, à 13 milliards de DA ».

Pour rappel, l’ENAP qui possède six unités de production, implantées à Alger (Chéraga et Oued Smar), Lakhdaria, Oran, Souk-Ahras et Sig, est spécialisée dans la production « de revêtements organiques (peintures, vernis, résines, émulsions, siccatifs et colles) ».

MDI School