HomeActualitéNationalL’Eco du jour: Une synthèse quotidienne des faits marquants de l’économie algérienne...

L’Eco du jour: Une synthèse quotidienne des faits marquants de l’économie algérienne rapportés par la presse

Touche pas à ma retraite anticipée !

La grogne se poursuit un peu partout en Algérie contre les nouvelles dispositions concernant le départ a la retraite anticipée. D’après Liberté, l’union de wilaya de l’UGTA à Tizi Ouzou a dénoncé, hier, à travers une déclaration, les dernières dispositions prises par la 19e tripartite tenue le 5 juin dernier en matière de départ à la retraite des travailleurs.
Selon le quotidien, les cadres syndicaux de l’union locale de Tizi Ouzou “rejettent dans le fond comme dans la forme la dernière décision d’annuler l’ordonnance 97-13 instituant le départ à la retraite sans condition d’âge. Cette annulation qui suscite la désapprobation de tous les travailleurs, toutes branches confondues des deux secteurs privé et public, est considérée comme une atteinte à leurs acquis sociaux”.
C’est pourquoi, ils “interpellent la Centrale syndicale et le gouvernement à l’effet de les voir reconsidérer cette décision et permettre ainsi aux travailleurs de retrouver leur sérénité et surtout de voir leur retraite préservée en l’état, tant elle représente à leurs yeux un acquis non négociable”.
Liberté précise que les syndicalistes UGTA de Tizi Ouzou ont souligné à travers le même document, que “tout en reconnaissant que le pays est en butte à des difficultés financières du fait de l’effondrement des cours du pétrole, les cadres syndicaux de l’union locale exhortent le gouvernement à trouver des solutions pour la sortie de crise autres que celles de toucher à leurs droits sociaux.

Quel avenir pour la finance islamique en Algérie ?

Jusque-là négligée, la finance islamique sera-t-elle promue en Algérie? C’est la question que se pose aujourd’hui le quotidien l’Expression qui précise qu’il faut que la différence avec la finance classique soit expliquée. Le quotidien estime que la meilleure personne apte à four il une réponse à cette question est le ministre de l’Industrie et des Mines, Abdessalem Bouchouareb, à son retour de Jakarta en Indonésie où il a plaidé pour la finance islamique. Il est clair que pour le ministre, le nouveau modèle de croissance économique et la promotion des investissements ont besoin de la finance islamique pour être financés, écrit le journal qui cite parmi les domaines de coopération intéressant les deux parties, le commerce, l’investissement, notamment dans les filières industrielles et minières et le tourisme. L’Expression rappelle que 2500 participants étaient présents au dernier Forum islamique dont certaines entreprises internationales.

E-gouvernement : l’Algérie toujours derrière

Le département des Nations unies pour les affaires sociales a publié mercredi son rapport annuel sur le « e-gouvernement » repris aussitôt par le site d’info Tout sur l’Algérie qui précise que dans ce classement de 185 pays, l’Algérie hérite d’une piteuse 150e place mondiale.
Ainsi poursuit TSA, le gouvernement électronique semble peu développé en Algérie. L’organisme onusien attribue un indice de 0,2999 sur un maximum de 1 pour le développement de l’e-gouvernement. Dans le détail, les services électroniques obtiennent une note de 0,0652, tandis que les infrastructures de télécommunication se voient attribuer un indice de 0,1934. Enfin, l’indice du capital humain est noté à 0,6412.
Toujours selon TSA, l’Algérie est classée 167e en termes de e-participation, avec un taux global de 13,3%. Dans le détail, le pourcentage de la population utilisant internet atteint 18,09% selon le rapport.

Carburant : la consommation est en nette baisse

Le Soir d’Algérie nous apprend ce matin que consommation en carburants ordinaires a amorcé une baisse quasi générale sur les cinq premiers mois de 2016 par rapport à la même période de 2015, contrairement à l’essence sans plomb et au GPL/carburant (GPL/C) dont la demande prend de l’élan.
Cette tendance baissière est constatée depuis la mise en place des revalorisations de taxes sur les carburants en application de la loi de finances 2016, écrit le journal qui reprend les derniers chiffres fournis par Naftal.
Entre janvier et mai, la vente de l’essence normale a baissé de 2% tandis que celle du super a reculé de 11% par rapport aux cinq premiers mois de 2015, précise la Société nationale de commercialisation et de distribution de produits pétroliers, Par contre, la consommation de l’essence sans plomb a augmenté de 11%.
En somme, les ventes cumulées de ces trois catégories d’essence se sont réduites de 2%, écrit le quotidien qui note que pour le gasoil, la consommation a grimpé de 2% entre les deux périodes de comparaison.

La SNTA embourbée dans un scandale de corruption

Le tribunal criminel d’Alger a programmé le procès de l’affaire du tabac impropre à la consommation dans laquelle sont accusés des employés de la Société nationale des tabacs et allumettes (SNTA) dont deux seront auditionnés, écrit Echorouk sur son site internet.
En effet, l’accusé principal, en l’occurrence « Kh.S », membre du conseil d’administration de la SNTA devrait lui répondre des chefs d’inculpation retenus contre lui, entre autres l’association de malfaiteurs, blanchiment d’argent, le trafic d’influence, précise le journal qui indique que le tribunal devra écouter le dénommé « A.M », directeur commercial de la Société tunisienne des emballages modernes (SNEM), tandis que le responsable de la société grecque, « Michael Adas » et la responsable de « Nicos Claudis » sont toujours en cavale dont un mandat d’arrêt a été émis contre eux.
D’après les conclusions de l’enquête, l’accusé « KH.S » aurait perçu entre 10.000 et 50.000 euros de pots-de-vin, versés par des partenaires économiques étrangers à la SNTA, en contrepartie d’approvisionnement de la société en tabac non-conforme et d’obtention de marchés douteux.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine