Afrique-Chine Porter les échanges commerciaux à 400 milliards de dollars d’ici 2020

La Réunion des coordinateurs sur la mise en œuvredes actions de suivi du Sommet de Johannesburg du Forum sur la coopération sino-africaine (FCSA), prévue jeudi et vendredi à Pékin avec la participation d’une trentaine de ministres africains et une représentation chinoise de très haut niveau, passera en revue l’état d’avancement de la mise en œuvre des plans de coopération pour les années 2016-2017.

Le ministre des Affaires maghrébines, de l’Union africaine et de la Ligue des Etats arabes, Abdelkader Messahel, conduira la délégation algérienne devant prendre part aux travaux de cette réunion ministérielle pour marquer l’engagement de l’Algérie à prendre toute sa part à cette dynamique de partenariat stratégique entre l’Afrique et la Chine.

Lors des travaux de la réunion, les ministres-coordinateurs vont passer en revue l’état d’avancement de la mise en œuvre des plans de coopération proposés lors du sommet du Forum de la coopération sino-africaine tenu les 4 et 5 décembre derniers à Johannesburg (Afrique du Sud), où dix (10) grands projets de coopération ont été lancés pour les années 2016-2017, qui se déclinent comme suit:

1-L’industrialisation : l' »Empire du Centre » créera un Fonds pour la coopération sur les capacités de production avec un capital initial de 10 milliards de dollars pour soutenir les partenariats industriels africains.

2-Modernisation de l’agriculture : la partie chinoise s’est engagée à renforcer la coopération avec ses partenaires africains, notamment, la formation et la construction de centres de démonstration de techniques agricoles et aidera les pays africains à construire les ouvrages hydrauliques pour l’agriculture.

3-Renforcement des infrastructures : la Chine a d’ailleurs crée une banque qui est dédiée au financement du développement des infrastructures (Banque Asiatique de Investissement des Infrastructures).

4-Coopération financière : la partie chinoise accordera aux pays africains 35 milliards de dollars de prêts de nature préférentielle, mobilisera progressivement un apport supplémentaire de 5 milliards de dollars au Fonds de développement Chine-Afrique pour le porter à 10 milliards de dollars et portera progressivement un apport supplémentaire de 5 milliards de dollars au crédit spécial pour le développement des PME africaines pour le porter à 6 milliards de dollars.

5- Développement vert : un engagement à été pris par les Chinois sur le lancement du Programme d’envoyés verts Chine-Afrique et la création d’un centre de coopération environnementale sino-africain. La Chine réalisera également pour les pays africains 100 projets d’énergies propres, de protection de lafaune et de la flore sauvages, de développement agricole respectueux de l’environnement et de construction de villes intelligentes.

6-Facilitation du commerce et investissement : la Chine et le premier partenaire commercial de l’Afrique avec 300 milliards de dollars en 2015. Les deux parties s’efforceront d’accroître les échanges commerciaux pour les porter à 400 milliards de dollars d’ici 2020.

7- Réduction de la pauvreté : il a été décédé à Johannesburg que l' »Empire du Centre » continuera à accroître de manière progressive ses aides aux pays africains dans la mesure de ses possibilités, annulera les dettes intergouvernementales encourues au titre de prêts sans intérêt, échues et non remboursées à la fin 2015 des Pays moins avancés (PMA), des pays enclavés en développement, des petits pays insulaires en voie de développement concernés de l’Afrique.

8- Santé publique : la partie chinoise travaillera à améliorer les infrastructures sanitaires en Afrique par la construction, la rénovation et la fourniture des installations médicales, et mettra en place un dialogue de haut niveau institutionnalisé entre la Chine et l’Afrique, et convient d’inclure le Forum ministériel sur la coopération sanitaire sino-africaine comme un sous-forum officiel dans le cadre du FCSA.

9-Echange culturel et humain : les autorités chinoises vont fournir des cursus diplômantspour 2 000 Africains, offrira 30 000 bourses gouvernementales aux pays africains, accueillera un plus grand nombre de jeunes africains pour étudier en Chine.

10-La paix et la sécurité : le gouvernement chinois a promis une aide de 60 millions de dollars pour l’UA dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, l’immigration clandestine et lacriminalité organisée.

MDI Alger

Source APS

Bessa, Résidence la Pinède