Développement de l’économie: Public et privé condamnés à travailler de concert

Des réflexions pour la mise en place d’un cadre organisationnel et juridique renforçant le partenariat entre les secteurs publics et privés « sont engagées pour permettre un développement local durable et un meilleur service public », a fait savoir ce samedi à Constantine le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, Noureddine Bedoui.

Qualifiant ce partenariat « d’opportunité à saisir », le ministre a insisté sur l’importance de cette collaboration dans le renforcement des ressources financières des collectivités locales et, par ricochet, l’amélioration des conditions de vie des citoyens.

Déplorant l’existence de centaines de marchés réalisés sur fonds de l’Etat et non exploités, M. Bédoui a donné des instructions fermes aux walis pour œuvrer « pragmatiquement » pour rentabiliser ces biens en mettant en avant le procédé de partenariat public-privé.

Les investissements publics (piscines, salles de sports, centres culturels ou autres) réalisés depuis l’an 2000 fonctionnent à hauteur de 30% seulement, a ajouté le ministre, estimant qu’il s’agit là d’un « problème de gestion à régler et des infrastructures à rentabiliser ».

Les walis sont les représentants du gouvernement, a rappelé M. Bedoui, insistant sur l’urgence d’opter pour un modèle de gestion professionnel.

Le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales a également mis en exergue la nécessité d’assainir la situation du foncier industriel économique dans les wilayas et de prendre les mesures adéquates pour libérer ce foncier et le mettre à la disposition des investisseurs sérieux.

 

MDI School