HomeLa uneEmprunt obligataire national : Le FCE lève 150 milliards de dinars

Emprunt obligataire national : Le FCE lève 150 milliards de dinars

Le FCE a levé le montant de 150 milliards de dinars, l’équivalent de 1,5 milliards de dollars hier mardi au cours d’une importante rencontre de mobilisation  à l’hôtel Aurassi consacrée exclusivement à la promotion de l’emprunt obligataire national sous le slogan « l’avenir en toute confiance ».

L’événement a vu la participation d’environ  1000 personnes, un chiffre donné par les organisateurs, entre chefs d’entreprises, banquiers privés et publics, officiels et experts venus en force soutenir l’initiative laquelle, faut-il le rappeler, vient à la rescousse du gouvernement pour  donner un coup de pouce à l’opération de l’emprunt national lancé le 17 avril dernier par le gouvernement en vue de glaner l’épargne et renflouer les caisses qui s’amenuisent de façon vertigineuse.

Plusieurs personnalités se sont relayées à la tribune pour exprimer leur adhésion à l’opération promotionnelle de l’entité patronale. A commencer par le SG de l’UGTA Sidi Said qui a fait un clin d’œil au passé en évoquant « soundouk Etadamoune » caisse de solidarité, le premier don de la population algérienne au lendemain de l’indépendance pour construire le pays en ruines. Le président de l’Association des banques et établissements financiers(ABEF) Boualem Djebbar et non moins PDG de la Badr a mis en exergue « l’implication totale des banques » en insistant sur le fait que « l’emprunt  national qui a cette particularité d’être souverain donc garanti par l’Etat, exonéré d’impôts et à des taux défiant toute concurrence que même les banques ne peuvent proposer ».

Il faut signaler que les banques publiques comme privées étaient présentes en force pour  recueillir les engagements de souscription dont les formulaires ont été  mis à la disposition des chefs d’entreprises qui se sont déplacés au cours de la soirée.

Le président du FCE Ali Haddad a indiqué lors de son allocution que  « nous ne pouvons qu’être satisfaits de la mise en œuvre d’une mesure qui s’inspire de nos propositions ». Il a rappelé que « le FCE avait préconisé le  lancement d’un « Grand Emprunt National » de 2000 milliards de Dinars, garanti par l’Etat, destiné au financement de projets prioritaires, dans son plaidoyer « Pour l’Emergence de l’Economie Nationale » remis, juillet 2015, à Monsieur le Premier Ministre ». En arguant que  « nous avons décidé d’organiser cette soirée consacrée exclusivement à l’emprunt obligataire national car nous estimons qu’il est impératif de lancer une campagne de communication, de sensibilisation et de mobilisation autour des enjeux de cette démarche et de ses implications qui sont, à notre sens, très importants » en précisant que «  nos délégués organisent simultanément des rencontres dans leurs wilayas respectives ». Le leader du FCE a soutenu que « la réussite de cet emprunt obligataire national est déterminante pour avoir un taux de croissance soutenable et préserver la production et l’emploi.

C’est aussi l’occasion de relancer le marché obligataire qui représente une alternative au financement de l’économie par le budget ». Il a estimé en outre que « cette opération vise en effet à contribuer au financement de l’économie nationale et éloigne, du moins à moyen terme, la perspective d’un  recours à l’endettement extérieur ».

 Mr Haddad a enfin rappelé que  « notre plaidoyer contient également des propositions pour promouvoir un marché financier dynamique comme alternative au financement public de la croissance économique nationale et comme support à sa diversification ».

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine