Luanda, Kinshasa et N’djamena parmi les villes les plus chères du monde

kinshasa

Luanda, la capitale de l’Angola, Kinshasa (photo), la capitale de la République démocratique du Congo (RDC) et N’djamena, la capitale du Tchad sont les trois villes africaines dans le top 10 des villes les plus chères du monde pour les expatriés selon une étude publiée le 22 juin par le cabinet de conseil Mercer.

Luanda, qui a été pendant trois années consécutives la ville la plus chère du monde, est détrônée cette année par la ville de Hong-Kong et se retrouve ainsi en 2ème position derrière la métropole chinoise. Cependant, Kinshasa et N’Djamena font partie de ce classement et occupent respectivement la 6ème et la 9ème place. A titre illustratif, à Luanda, le loyer pour un deux-pièces non meublé répondant aux normes internationales coûte 6700 $, bien au-dessus des villes comme Londres et New-York où il faut compter 5100 $.

Parmi ces villes les plus chères, cinq sont des capitales asiatiques : Hongkong, Singapour, Tokyo, Shanghai et Pékin ; et seules deux sont des capitales européennes, Zurich et Genève.

Cette enquête réalisée tous les ans par le cabinet américain permet aux multinationales et aux gouvernements de fixer les allocations de leurs salariés expatriés.

L’étude du cabinet Mercer qui est à sa 22ème édition mesure le niveau de vie dans 209 villes à travers le monde et compare les coûts de plus de 200 articles, en prenant en compte les produits de consommation courante, le logement, le transport, la nourriture, les vêtements et le divertissement. Toutefois, il est important de souligner que New-York est la ville de référence pour les comparaisons et que les fluctuations monétaires sont évaluées par rapport au dollar américain.

Source : Agence Ecofin

MDI School