HomeLa uneSellal menace les concessionnaires automobiles de  leur retirer leurs licences d’importation en...

Sellal menace les concessionnaires automobiles de  leur retirer leurs licences d’importation en 2017

Le Premier ministre Abdelmalek Sellal en déplacement à Tiaret, ce jeudi et accompagné de plusieurs membres du gouvernement  a usé d’un ton menaçant  en lançant un ultimatum aux concessionnaires automobiles s’ils persistaient à importer les véhicules au lieu d’investir dans l’industrie mécanique.

En rappelant les mesures contenues dans la loi de finances 2016, faisant obligation à tous les concessionnaires automobiles d’investir localement, le premier ministre a prévenu, que «  faute de se plier à cette obligation, leurs licences d’importation leur sera « retirée en 2017 ».

Cette déclaration tranchante a été faite lors de sa visite de l’unité de production des véhicules de la Société algérienne pour la fabrication des véhicules (SAFAV-Mercedes Benz)  ouverte depuis deux ans à Ain Bouchekif, dans le cadre d’un joint-venture entre le ministère de la Défense nationale, à travers son EPIC EDIV, la SNVI, le groupe émirati AABAR avec le groupe allemand DAIMLER (partenaire technologique). Ila avertit en outre que  « le retrait des licences sera également élargi à d’autres produits de large consommation à l’instar des médicaments ».

Pour le premier ministre cette mesure s’inscrit en droite ligne du « choix d’une économie nationale forte hors hydrocarbures est irréversible,  a-t-il soutenu en  soulignant  que  « l’objectif du gouvernement est de produire localement de façon à satisfaire les besoins des Algériens ».Selon  le dirigeant « c’est la feuille de route tracée par le gouvernement afin de renforcer la capacité de production nationale », en alertant qu’ « il s’agit de la seule solution pour bâtir une économie hors hydrocarbures ».

Par ailleurs et lors de son déplacement dans la ville de Tiaret, le premier ministre a procédé  à la mise en service du périmètre d’irrigation de Sebaïne sur 1.326 ha et a donné le coup d’envoi de la campagne moisson-battage.

A Sougueur, il a posé  la première pierre de la future raffinerie de Sidi Abed, un projet qui répondra aux besoins locaux en carburants et permettra la création de centaines d’emplois directs. Le premier ministre a également procédé à la pose de la première pierre du complexe de montage de véhicules iraniens Saipa, dans le cadre d’un partenariat initié par le Groupe Tahkout.

Fatma Haouari

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine