Maroc : Un décret officialise le blocage des appels sur Skype, Viber, WhatsApp

Les utilisateurs de la Voix sur IP au Maroc ont enfin obtenu une réponse claire quant au blocage des appels sur Skype, Viber, WhatsApp et autres applications, que connaît le pays depuis près de cinq mois.  Le gouvernement, à  travers un décret portant sur «les procédures à suivre concernant les litiges, les pratiques anticoncurrentielles et les opérations de concentration économique », publié le 02 juin 2016, a officialisé la restriction d’appels sur ces services. D’après le site d’informations huffpostmaghreb.com, ce décret vient mettre fin aux interrogations sur la conformité de la décision de blocage prise, en début d’année, par l’Agence nationale de réglementation des télécommunications (Anrt), en lui taillant « un cadre juridique sur mesure ».

En effet, le  décret 2.16.347, élaboré par le ministère de l’Industrie, du commerce, de l’investissement et de l’économie numérique, après avoir clairement fait comprendre que l’acheminement de tout trafic téléphonique à destination du client final ne peut être assuré que par des exploitants de réseaux publics de télécommunications  reconnus par l’Etat, a doté le régulateur télécoms de prérogatives lui permettant de mettre un terme à toute activité jugée comme pratique anticoncurrentielle dans les télécoms. Plus loin, le décret indique que l’Anrt peut même « approuver les engagements pris par les entreprises ou les instances » afin de mettre fin à ces pratiques anticoncurrentielles. En d’autres termes, Maroc Telecom, Méditel et Inwi pourront désormais être proactifs en bloquant toute activité télécoms qu’ils jugeront anticoncurrentielle et attendre que l’Anrt l’invalide ensuite ou  pas.

A travers le décret 2.16.347, les opérateurs télécoms ont enfin obtenu gain de cause sur les applications de VoIP qu’ils considéraient comme de réels dangers pour la pérennité  de  leurs revenus. Ils les accusaient de profiter de leurs investissements conséquents sur le réseau pour se faire de l’argent sur leur dos, sans leur reverser la moindre compensation.

MDI Alger

Agence Ecofin

Bessa, Résidence la Pinède