Développement du marché financier: La COSOB sollicite l’expérience japonaise

contrat de liquidité

Le développement du marché financier demeure toujours une priorité pour la   croissance économique du pays. En s’appuyant sur les expériences étrangères, le marché financier algérien, qui accuse du retard, sollicite de nouvelles expertises. . A cet effet, la Commission d’Organisation et de Surveillance des Opérations de Bourse a reçu le 09 Juin 2016 au siège de la COSOB, une délégation Japonaise – Agence Japonaise de Coopération Internationale – JICA, dans le cadre de la coopération et d’échange d’informations relatives au développement du marché financier.

Il faut dire que le marché financier japonais a connu une croissance exceptionnelle, particulièrement au cours de ces dernières années, pour se classer aujourd’hui parmi les principales places financières du monde. Ce marché reste toutefois relativement méconnu des investisseurs occidentaux en raison de la nature récente de cet essor et de l’existence de barrières culturelles et linguistiques. Il n’en reste pas moins que le volume des investissements étrangers sur le marché financier japonais a enregistré une hausse régulière qui devrait se poursuivre.

Aussi, la COSOB fait de la coopération internationale un domaine prioritaire. Son principal objectif est d’établir des standards internationaux permettant de renforcer l’efficacité et la transparence des marchés de valeurs mobilières, d’améliorer la protection des investisseurs et de favoriser la coopération entre les régulateurs afin de lutter contre le crime financier.

Kia Sportage

D’ailleurs, avec les pays de la Méditerranée, le partenariat institutionnel entre les régulateurs des marchés financiers des deux rives a pour objectif de réunir les conditions et les équipes nécessaires pour renforcer la coopération opérationnelle entre les autorités des marchés financiers sur le plan de la régulation et de la supervision des marchés financiers, selon la COSB.

 

Bessa, Résidence la Pinède