Selon le dernier rapport de la BAD: La croissance en Algérie est stable

croissance

Dans son rapport annuel 2016, intitulé « Perspectives économiques en Afrique », la Banque africaine de développement (BAD) révèle que la croissance en Algérie s’est maintenue grâce à l’activité agricole et au rebond de la production pétrolière. « Mais les perspectives dépendent des réformes visant à la diversification et la transformation structurelle de l’économie », souligne le rapport.

Le rapport 2016 estime que cette amélioration est due à une meilleure stabilité politique et économique de la région, selon « Afrique Le Point ».

Présenté lors de la troisième Rencontre internationale méditerranéenne qui s’est tenue à Tunis au début du mois, le même rapport indique que « les pays de la partie septentrionale du continent africain ont enregistré en 2015 une croissance de 3,2 % contre 1,4 % en 2014. Il inscrit ainsi les économies du Maghreb et du Machrek dans le mouvement de redressement progressif de l’économie mondiale et du cours des matières premières qui pourraient favoriser la reprise escomptée vraiment en 2017, puisque les projections anticipent 2,9 % de croissance en 2016 et 3,6 % en 2017 dans le Maghreb et le Machrek. Cela dit, il y a lieu de garder de la mesure, car les situations des pays sont fortement contrastées ».

Notons que le Rapport « Perspectives économiques en Afrique », publié chaque année par la Banque africaine de développement (BAD), le Centre de développement de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) et le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), analyse les progrès du continent sur le plan économique et social et en matière de gouvernance, en soulignant les perspectives encourageantes à court terme.

Pour rappel, selon les dernières projections du Fonds monétaire international (FMI) publiées le 12 avril à Washington, la croissance en Algérie restera soutenue et devrait s’établir à 3,4% en 2016 contre 3,7% en 2015.

Colloque MDI