Dakar : la « Faby » veut promouvoir le contenu digital africain

Du 3 au 5 juin, en l’espace d’un weekend, Dakar est devenue la capitale du numérique et du digital en Afrique. La première édition du Festival d’Afrique des blogueurs et youtubeurs, ou « Faby », a réuni des férus de l’informatique et du web.

Ils viennent de 15 pays africains et sont parmi des personnes les plus influentes sur la toile – en témoigne leur nombre de followers sur les réseaux sociaux – et ils s’étaient donné rendez-vous à Dakar.

A travers ce festival, les organisateurs, conscients du potentiel énorme de l’Afrique, espèrent vulgariser les contenus digitaux africains par le biais des acteurs locaux.

«On s’est rendu compte que l’Afrique n’est pas bien représentée dans le monde digital. Quand on regarde les contenus digitaux sur les réseaux sociaux, on remarque que les productions africaines sont moins présentes. C’est ce qui pousse notre jeunesse à consommer les contenus digitaux des autres continents», explique Ibrahima Bathily, chef de l’organisation du Faby.

De plus, fait étrange spécifique au Sénégal où la grande communauté de blogueurs qui jouissent d’une très grande réputation en Afrique et dans le monde mais malheureusement, ils ne sont pas connus au niveau local. Ce festival a donc avant tout comme objectif de promouvoir la production digitale nationale avant de l’exploiter au niveau international.

Le contenu digital représente une vitrine de choix pour ouvrir l’Afrique au monde. « Pour se développer l’Afrique doit s’approprier ses médias sociaux non seulement pour communiquer ses idées mais aussi faire passer sa culture afin de pouvoir rivaliser avec les autres continents », affirme Ibrahima Bathily.

Dans cette perspective, le Faby risque de connaître plusieurs éditions à l’avenir.