Hydrocarbures: Approbation de deux contrats de recherche et d’exploitation

sonatrach

La chute des prix du pétrole sur le marché international n’a pas empêché Sonatrach de continuer à investir dans l’exploration d’autres gisements dans le grand sud Algérien.
En effet, deux décrets présidentiels relatifs à des contrats de recherche et d’exploitation des hydrocarbures entre la Sonatrach et de ses associés ont été examinés et adoptés par le Conseil des ministres, réuni ce mardi sous le présidence du Président de la République, Abdelaziz Bouteflika.

Le premier décret concerne l’approbation d’un contrat entre Sonatrach et l’Agence nationale pour la valorisation des ressources en hydrocarbures (Alnaft), relatif à un avenant d’un permis de recherche et d’exploitation d’hydrocarbures sur le périmètre dénommé « ERG Issaouane II », précise le communiqué du Conseil des ministres.

Le second décret porte sur l’approbation d’un contrat signé entre Sonatrach et trois filiales locales de sociétés étrangères (Conocco-Philips, Pertamina et Talisman), relatif à un avenant d’un permis sur les périmètres dénommés « Ouled Nsir » et « Menzel Lejmat ».

Rappelons que le ministre de l’Energie, Salah Khebri, a réaffirmé, récemment que l’Algérie était déterminée à maintenir ses engagements en matière de stratégie de développement de la branche exploration-production malgré la baisse des cours du brut, et ce, à travers un accroissement des activités d’exploration et de développement des gisements en utilisant les différentes technologies de récupération.

Pour concrétiser cette stratégie, Sonatrach prévoit des investissements de 73 milliards de dollars sur la période 2016-2020, dont les deux tiers pour les activités d’exploration-production.

MDI Alger

Le montant cumulé des investissements dans les hydrocarbures, consentis par Sonatrach et ses partenaires entre 2000 et 2015, dépasse déjà les 100 milliards de dollars, selon les données du ministre.

Bessa, Résidence la Pinède