Un Forum Africain sur le développement des investissements et des affaires à Alger

Afrique doit accroître sa compétitivité

C’est maintenant quasi officiel, Alger arbitra du 19 au 21 novembre le Forum Africain sur le développement des investissements et des affaires. L’annonce a été faite par le Premier Ministre en marge de l’ouverture de la 49ème édition de la foire d’Alger. Un comité d’organisation est déjà à pied d’œuvre. Composé des représentants des ministères des affaires étrangères, de l’industrie, et du FCE, ce comité est placé directement sous l’autorité du Premier Ministre dont son représentant, le ministre directeur de cabinet du Premier Ministre,  assure la présidence.

Plusieurs réunions ont été tenues dont la dernière le lundi passé au siège du ministère des affaires étrangères.

L’implication du FCE est le résultat du travail d’approche réalisé par l’association patronale toute au long de ces deux dernières années. En effet le FCE à pris part à plusieurs rencontres sur le continent dont  la dernière à KIGALI (organisée par le World Economique Forum). Le Président de la Banque Africaine de Développement – BAD  a également été reçu par le FCE lors de sa dernière visite en Algérie. Enfin l’organisation patronale s’est illustrée par son engagement à reconquérir le marché Africain. Cet objectif est clairement affiché dans le plaidoyer de l’organisation.

Mais cette volonté et cet engagement n’est certainement pas suffisant au regard de l’absence de plusieurs facteurs préalable à toute stratégie de développement des affaires sur le continent. La présence d’une banque, les liaisons aériennes et maritimes, l’intensification des actions de la diplomatie économique … pour ne citer que cela ; sont autant de questions auxquelles il faut trouver des réponses car c’est de cela que dépend le sérieux d’une telle stratégie.

MDI School