L’université de Tizi-Ouzou planche sur la question centrale de l’innovation

Placée au cœur des préoccupations des entreprises qui veulent garder leur leader chip commercial en se distinguant par leurs aptitudes à améliorer constamment le rapport qualité-prix de leurs produits, l’innovation notamment lorsqu’elle se décline sous l’aspect industriel, fait l’objet d’une attention particulière à travers le monde. La question est si importante qu’elle implique aujourd’hui, non seulement, les centres de recherche et développement des entreprises, mais également les universités et les États qui coordonnent bien souvent leurs actions pour atteindre des objectifs susceptibles d’améliorer les résultats des entreprises et accroître leurs chances de placer leurs produits sur les marchés extérieurs de plus en plus soumis à rude concurrence. C’est dans cet objectif de fédération des efforts en vue d’impulser une nouvelle dynamique à l’innovation au service de l’économie en général et de l’entreprise en particulier, que l’université Mouloud Mammeri de Tizi Ouzou  organisera le 28 mai prochain à partir de 9 heures à la salle du centre scientifique et de loisirs de la même ville une journée d’études portant sur les conditions d’émergence et les enjeux de l’innovation en Algérie.

Le centre de recherche en économie appliquée pour le développement (CREAD) dont la Division « firmes et économie industrielle » a souvent planché sur cette question centrale de l’innovation sera pleinement associé à cette rencontre. Des institutions impliquées de par leurs statuts et vocations dans l’acte d’innover seront également présentes. L’INAPI, IANOR, la Chambre de Commerce et d’Industrie, l’université de Boumerdes y sont aussi invitées.

Une quinzaine de conférences portant sur des sujets aussi variés que l’agronomie, le recyclage des déchets, les technologies de l’information et de la communication, les transferts de technologies du monde académique vers le monde économique, la promotion de l’innovation et la compétitivité sera donné par des professeurs émérites à l’instar de Brahim Guendouzi, Mohamed Benguerna, Arezki Asmani, Dahbia Oukaci, Belkacem Boukhrouf, Abderahmane Battache, Akli Mansouri pour ne citer, sur une longue liste, que ces quelques chercheurs.

MDI Alger

L’économiste et présidente du comité d’organisation, Mme Djamila Fernane, a émis l’espoir que cette journée d’études sur l’innovation, la première du genre en Algérie, soit fortement relayées par d’autres institutions directement concernées par cette question fondamentale de l’innovation, le but étant de promouvoir le partenariat entre les universités, les centres de recherche et les entreprises économiques, seuls à même d’apporter des solutions opérationnelles en transférant des technologies du monde académique vers le monde économique.

Bessa, Résidence la Pinède