Journée de l’étudiant : LE FCE plaide pour le « knowledge economy »

fce

Le Forum des Chefs d’Entreprise (FCE) anime aujourd’hui  à l’hôtel Méridien d’Oran  la deuxième édition de la Journée sur la Relation Entreprise/Université sous le thème générique  « Compétitivité des entreprises et Recherche développement – un exemple de partenariat : Recherche en entreprise et thèse en entreprise ».

Organisé, sous le haut patronage du président de la république, du  premier ministère et en étroite collaboration avec le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, l’événement commémore le 60ème anniversaire de la Journée Nationale de l’Etudiant.

Selon un communiqué du FCE « Cette rencontre est une occasion pour les chefs d’entreprise et la corporation des chercheurs d’échanger sur leurs attentes respectives et de développer une vision commune concernant la recherche scientifique et son rôle prépondérant et déterminant dans le développement économique et technologique et l’amélioration de la compétitivité des entreprises ainsi que sur le rôle de l’université dans la formation qualitative des étudiants pour améliorer l’employabilité des diplômés ». Le document précise qu’à cette occasion le « Prix FCE de la meilleure thèse de doctorat » sera attribué aux lauréats ; elle se distinguera également par la signature de conventions de partenariat par des entreprises membres du FCE et des Universités et Centres de Recherche ».

Parmi les objectifs assignés à cette  Journée, le communiqué indique qu’ « il s’agit d’amorcer le processus d’un partenariat solide entre l’entreprise et l’université/système de recherche et à préciser les contours d’une démarche pérenne articulée sur des objets et des objectifs concrets impliquant les deux parties ». En poursuivant « dans cette perspective, il faut s’appuyer sur des expériences réussies menées par des PME dynamiques ou par de grandes entreprises publiques et privées. Il faut capitaliser aussi sur les relations prometteuses universités-entreprises qui se sont développées ces dernières années ».

A cet effet, il est question durant cette rencontre d’ « identifier les priorités par secteur, organiser la coopération dans un cadre formalisé et contractuel, mettre en place une gouvernance pour fédérer les ressources, coordonner les actions et évaluer les résultats, accompagner les transferts de savoirs et savoir-faire de l’université vers l’entreprise ». Pour l’entité patronale « l’Économie Fondée sur la Connaissance devient un accélérateur de cette transformation et un moyen de mise sous tension de l’université dans sa quête de légitimité et de notoriété ».

C’est ainsi que le FCE plaide pour  « la mise en place d’une stratégie de développement basée sur le  knowledge economy  fondée sur la créativité, la flexibilité, la rapidité, le networking et la qualité est aujourd’hui une nécessité pour l’Algérie. Les piliers retenus : éducation/formation, recherche-innovation, TIC, climat des affaires, sont considérés comme des moteurs pour la compétitivité des entreprises. Le tout doit être articulé sur la dynamique de la relation université-entreprise dans le cadre d’un système national d’Innovation (SNI) ».

La journée se déroulera autour de plusieurs volets. Une séquence de conférences-débats et une séquence consacrée à la présentation des expériences et témoignages (chefs d’entreprise et chefs d’établissement ou laboratoires de recherche). On prévoit également « des rencontres B to B pour permettre de nouer des contacts, de finaliser des protocoles d’accord et de renforcer des accords précédents ».

MDI School