Le constructeur automobile indien Maruti Suzuki étudie une implantation industrielle en Afrique

suzuki

Le constructeur automobile indien Maruti Suzuki a lancé une étude de faisabilité pour une l’installation d’une première en Afrique, a rapporté le quotidien indien Business Standard le 3 mai. «Maruti est en train d’évaluer le potentiel des différents marchés africains en vue d’implanter une usine d’assemblage dans la région», a déclaré le directeur général du groupe, Kenichi Ayukawa.

Le  premier constructeur automobile indien a exporté l’an passé 12 000 véhicules vers des pays africains, dont l’Algérie, l’Egypte et l’Afrique du Sud, soit plus de 8% du total de ses exportations.

Une implantation industrielle de Maruti Suzuki en Afrique, où la demande pour les petites voitures bon marché est forte, pourrait l’aider à augmenter ses exportations vers le continent en se conformant aux règles de plus en plus rigoureuses en matière d’approvisionnement local.

Fondé en 1981, le groupe Maruti Suzuki est détenu depuis 2002 à hauteur de 54 % par le constructeur japonais Suzuki et à 25 % par l’État indien. Le solde est coté à la Bourse de Bombay.

MDI Alger

Agence Ecofin

Bessa, Résidence la Pinède