BDL, 6000 milliards de DA consacrés à l’investissement productif en 10 ans

BDL

La Banque de développement local (BDL) commercialisera, à partir de dimanche prochain, les premiers « livrets d’épargne à zéro % d’intérêts », a annoncé ce  jeudi matin, son PDG, Mohamed Krim à l’émission L’Invité de la rédaction de la chaine 3 de la Radio Algérienne.

Commentant le projet d’introduction par les banques d’un système de crédit et d’épargne « islamique à taux zéro » et déclarant se refuser à entrer dans un débat « hallal, haram », l’intervenant précise que ce livret ne donnera lieu à aucun versement d’intérêts à ses détenteurs.

Réfutant, d’autre part, les accusations portées contre les banques de n’être pas toujours réactives lorsqu’il s’agit d’accorder les crédits aux investisseurs, M. Krim signale qu’au cours des 10 dernières années, sur les 10.000 milliards de dinars captés par celles-ci, 6.000 milliards ont été consacrés à l’investissement productif.

Il affirme, d’autre part, qu’outre l’allègement des procédures d’octroi de ces crédits, les organismes financiers réagissent, désormais, avec célérité aux demandes des investisseurs, assurant que lorsqu’un dossier est « suffisamment maturé », la décision de remise des fonds par la BDL est décidée « en 48 heures ».

Il signale, en outre, que la banque qu’il dirige a mis en service un produit « sur lequel elle n’a pas suffisamment communiqué » constitué par le « leasing », un système alternatif au crédit classique, explique-t-il, permettant à un entrepreneur d’acquérir des équipements et de les payer à tempérament.

Interrogé sur l’opération d’achat d’Emprunts obligataires, l’invité déclare, par ailleurs, que la courbe des personnes souhaitant y adhérer « est croissante ». Il lie celle-ci à celle inaugurée, il y a quelques mois, de mise en conformité fiscale destinée à bancariser l’argent détenu par les opérateurs du commerce informel.

Colloque MDI