Vers l’entrée en bourse d’Algérie Télécom

bourse alger

D’intenses efforts sont consacrés actuellement au niveau d’Algérie poste en vue de la modernisation des prestations de cette entreprise, qui dispose d’un réseau financier le plus dense du pays, a affirmé, ce dimanche, la ministre de la Poste et des Technologies de l’Information et de la Communication, Imane Houda Feraoun.

« Nous œuvrons , actuellement, pour le soutien de l’Entreprise Algérie poste afin de lui permettre de se développer et promouvoir ses méthodes de travail, grâce à un staff jeune qui a carte blanche pour innover et diversifier ses produits », a indiqué la ministre dans un point de presse animé en marge du lancement expérimental du nouveau produit de la poste algérienne « Anwi ».

Selon Imane Houda Feraoun, le service « Anwi » lancé officiellement, à titre expérimental, dans la wilaya de Tipasa, place l’entreprise Algérie poste à l’avant garde nationale en matière de commerce électronique, avant son élargissement au reste des régions du pays.

Le service ANWI d’Algérie Poste est un nouveau produit qui consiste à renforcer et à élargir les missions des facteurs, au domaine commercial.

Le facteur devient ainsi « agent commercial à domicile », après avoir bénéficié d’une formation l’habilitant à fournir, outre ses prestations traditionnelles, de nouveaux services à domicile, particulièrement adaptés aux besoins des femmes au foyer, personnes à mobilité réduite et autres personnes âgées, moyennant une contrepartie financière.

Ces prestations consistent, entre autres, dans le ramassage et la livraison de tous types d’envoi et colis à domicile (médicaments et autres), avant d’élargir ce service à l’encaissement des factures.

La ministre a estimé que ce nouveau produit d’Algérie-poste ouvre de larges perspectives pour le développement du commerce électronique, à travers un portail web dédié à la promotion de tous ses produits (Algérie- poste), tout en permettant le développement du payement par portable, afin de se mettre au diapason des développements en cours, à l’échelle mondiale.

Les clients d’Algérie poste peuvent ouvrir droit au service Anwi, après introduction d’une demande dans ce sens auprès des bureaux de poste via leurs portables, ou Internet.

La ministre a également signalé des actions en cours au niveau des ministères et organismes concernés en vue de la mise au point des cadres juridique et technique adéquats au payement électronique et paiement par téléphone portable.

Interrogée sur la titularisation des travailleurs contractuels de l’Entreprise, elle a souligné « la légitimité de ce droit qui est néanmoins soumis à un nombre de conditions , dont les plus importantes sont la productivité, le rendement et la qualité des prestations fournies », a-t-elle dit, appelant les travailleurs de la Poste algérienne à davantage d’efforts, en vue notamment de « mettre un terme au plus gros problème de l’Entreprise, représenté par le manque de liquidités et des chèques postaux ».

Une restructuration d’Algérie -Telecom mais pas d’ouverture de son capital

La ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication, Imane Houda Feraoun a annoncé par ailleurs, une restructuration de l’Entreprise Algérie-Télécom, tout en assurant qu’il n’est nullement question de l’ouverture de son capital.

« La restructuration  de l’Entreprise Algérie-Telecom est inévitable au regard des développements en cours, à l’échelle mondiale », a affirmé la ministre dans une déclaration à la presse, en marge du lancement expérimental du nouveau produit d’Algérie- poste « Anwi ».

Elle a ajouté qu' »après 15 ans d’existence (2009), il est devenu impératif pour les cadres d’Algérie-Télécom de modifier la structure organique de l’Entreprise et de revoir sa stratégie commerciale et ses méthodes de travail de manière à se mettre au diapason des développements technologiques et techniques, en vigueur, à l’échelle mondiale », a-t-elle observé.

Elle a estimé  qu’il n’y a pas lieu de « craindre le changement, car il peut être porteur d’une valeur ajoutée ».

Vers une cotation en bourse

La ministre a, également, fait part de l’éventualité, pour l’Entreprise, d’entrer en Bourse « ce qui  permettra de booster son rendement, la développer et la promouvoir », relevant à ce titre, qu’il faut savoir « faire la différence entre  l’ouverture du capital de l’entreprise et son entrée en Bourse ».

S’agissant de la titularisation du Président directeur général (par intérim) d’Algérie -Télécom dans son poste, la ministre a estimé que les « craintes à ce sujet sont inutiles », car les « principes du management moderne se basent sur les compétences et la consécration des objectifs fixés ».

« Les plus grandes sociétés mondiales sont gérées par des responsables, recrutés au titre de contrats à durée déterminée, et il n’ya aucune honte à cela », a-t-elle affirmé.

Elle a assuré que les PDG d’Algérie-Télécom et de Mobilis jouissent de toutes les prérogatives leur permettant d’accomplir, au mieux, les missions qui leur sont assignées.

MDI Alger

Source APS 

Bessa, Résidence la Pinède