HomeActualitéInternationalLe pétrole frôle les 50 dollars

Le pétrole frôle les 50 dollars

Les prix du pétrole étaient toujours en hausse vendredi en cours d’échanges européens, profitant de la faiblesse du dollar et d’espoirs de voir la surabondance mondiale se résorber.

Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin, dont c’est le dernier jour de cotation, valait 48,49 dollars sur l’Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 35 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de « light sweet crude » (WTI) pour la même échéance gagnait 54 cents à 46,57 dollars.

Les cours du Brent et du WTI, même s’ils ont connu un léger affaiblissement lundi, ont signé une nouvelle semaine de hausse fulgurante, rien ne semblant pouvoir entamer l’optimisme débordant d’un marché saisissant le moindre prétexte pour maintenir sa position acheteuse.

Le cours du Brent est ainsi monté vendredi jusqu’à 48,49 dollars le baril, au plus haut depuis début novembre 2015, tandis que le WTI a grimpé jusqu’à 46,59 dollars, un maximum depuis début novembre 2015 également.

« L’optimisme du marché, sa vigueur et la proximité du seuil des 50 dollars le baril devrait attirer davantage d’acheteurs », estimaient les experts.

Mais selon ces derniers, la remontée des cours du pétrole pourrait aussi freiner à terme le déclin de la production de pétrole de schiste américaine, ce qui devrait être perceptible assez rapidement dans les données sur l’activité de forage aux Etats-Unis.

 

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine