L’Ethiopie saute le pas du paiement mobile

Le service de paiement mobile M-Birr a été lancé en Ethiopie au début de l’année 2015 par l’intermédiaire de diverses collaborations avec plusieurs banques éthiopiennes et cinq institutions de microcrédit.

M-Birr ambitionne de permettre à l’Ethiopie, deuxième pays le plus peuplé d’Afrique, de rattraper son retard en matière de services financiers et de faire accéder des millions d’Ethiopiens au système bancaire.

Les autorités ont d’ailleurs parfaitement compris l’intérêt d’utiliser cette nouvelle technologie. En effet, le paiement électronique permet de simplifier les démarches en ce qui concerne la distribution des allocations sociales. Mais plus encore, ce nouveau système est plus sécurisé. « Il n’y a pas de risques de fraude. Cette technologie permet d’éviter les cas de bénéficiaires fantômes », a assuré Yves Dubin, spécialiste de protection sociale au sein de l’Unicef.

Pour cela, les usagers sont conviés à créer un compte bancaire dans les banques éthiopiennes partenaires. L’objectif est d’amener la population à comprendre quels sont les intérêts d’utiliser un compte bancaire et d’épargner. Rappelons-le, à ce jour, le système bancaire éthiopien n’est pas encore développé … En 2014, seulement 22% de la population avait un compte bancaire contre 75% au Kenya par exemple, d’après les chiffres de la Banque Mondiale. C’est pourquoi, le gouvernement s’est fixé un objectif pour 2020 : « faire passer le nombre de titulaires de compte bancaire à 80% de la population ».

Bessa, Résidence la Pinède