HomeLa uneL’Eco de la semaine : Une synthèse hebdomadaire des faits marquants de...

L’Eco de la semaine : Une synthèse hebdomadaire des faits marquants de l’économie algérienne rapportés par la presse

Dimanche : Algérie-France : tout ça pour ça !

La visite « chaotique » du Premier ministre français Manuel Valls à prit fin dimanche avec la signature d’accord entre les deux pays. Mais le contrat le plus attendu n’a finalement pas été signé, en l’occurrence celui de l’implantation du groupe PSA qui a été différé même si le chef du gouvernement français à fait part de son optimisme sur sa signature prochaine. Dix accords ont tout de même été signés à l’occasion de la visite selon le journal Liberté qui considère que les plus importants portent sur la réalisation de deux grands projets industriels : la fabrication de vaccins en partenariat avec Sanofi Pasteur et la production d’engrais avec Roullier.
Liberté révèle aussi que la branche française de la Chambre algérienne de commerce et d’industrie (Caci) a présenté quatre projets finalisés émanant d’entrepreneurs franco-algériens dont un projet de conception de logiciels d’archivage numérique pu encore un projet de fabrication de machines agricoles, un autre dans l’industrie du parfum, un autre encore dans le secteur de l’environnement, notamment dans le traitement des déchets ont été finalisés.

Lundi : L’usine Peugeot sacrifiée ?

Moins de 24 heures après son départ d’Alger, la visite du Premier ministre français est largement commentée dans la presse qui hormis le couac politique, revient sur l’affaire PSA. El Watan affirme que la crispation se voyait sur les visages. Abdelmalek Sellal et son invité du jour avaient du mal à la cacher, malgré le discours policé adopté. Il y a notamment le grand ratage de cette 3e session du CIHN : annulation ou ajournement de la signature, attendue depuis des mois, de l’accord d’implantation de l’usine PSA Peugeot Citroën en Algérie. Enigmatique. Ce projet est censé, pourtant, être maturé et ficelé, estime la publication francophone. Le ministre de l’Industrie et des Mines, Abdessalem Bouchouareb, qui a annoncé le report de la signature, avait même donné, à plusieurs reprises, la date du démarrage des travaux de réalisation de cette usine. Que s’est-il passé ? Une question posée par El Watan qui estime que seule une décision politique reste valable pour justifier ce report qui est un témoin, on ne peut plus clair, de la tension qui risque de stopper net la lune de miel qui dure depuis plus de quatre ans entre les deux pays.

Mardi : Empreint national obligataire, nécessité ou poudre aux yeux ?

L’opération de l’emprunt national pour la croissance économique sera lancée le 17 avril prochain, a annoncé le ministre des Finances, Abderrahmane Benkhalfa, lors d’une conférence de presse animée au siège de son ministère. L’information est rapportée par le Soir d’Algérie dans l’édition de mardi. Selon lui, l’objectif de cette opération est de mobiliser des ressources disponibles pour le financement de projets initiés par l’Etat. Abderrahmane Benkhalfa accompagné par le ministre délégué au Budget a indiqué que cet objectif doit constituer le facteur de l’adhésion des souscripteurs dans un esprit de partenariat avec l’Etat – investisseur, écrit le Soir. En d’autres termes, il s’agit pour lui d’une opération de grande envergure qui est destinée à financer les grands projets de l’Etat, mais jamais les structures et autres projets qui relèvent du domaine social institutionnalisé.
S’étalant sur six mois, ladite opération et la forme des titres de cet emprunt seront matérialisés par des formules de 50 000 DA pour chacune des maturités, conclut le Soir d’Algérie.

Mercredi : la 4G, c’est pour quand ?

Sur les colonnes du journal Reporters, nous pouvons lire ce mercredi que les trois opérateurs de téléphonie mobile, Algérie Télécom Mobile (ATM), Optimum Télécom Algérie (OTA) et Watania Télécom Algérie (WTA), ont soumissionné pour l’octroi des licences d’établissement et d’exploitation du réseau public de télécommunications mobiles 4G. Le président de la commission, Mahgoun Salah, a indiqué que la date d’attribution provisoire des licences 4G et leur classement est fixé pour le 23 mai prochain et que cette déclaration se fera publiquement. Pour Reporters, la date de dépôt des offres relatives à l’appel à la concurrence avait été fixée initialement au 3 avril dernier avant d’être reportée au 11 du même mois à la demande de l’un des trois opérateurs de téléphonie mobile. Lors de l’élaboration du cahier des charges pour le lancement de la 4G, les opérateurs de téléphonie mobile ont été invités à assurer un seuil minimum de couverture de 10% au cours des quatre premières années dans les wilayas de leur choix et à élargir ce service aux régions du Sud dans un délai de trois ans, selon les explications de l’ARPT. Le lancement de l’appel à concurrence pour l’introduction de la téléphonie mobile 4G en Algérie avait été autorisé par le Conseil des ministres, réuni le mercredi 30 décembre 2015, rappelle le quotidien.

Jeudi : le prix du pétrole augmente mais d’une manière dérisoire

Dans la page économique d’El Khabar ce jeudi, on évoque le prix du baril qui a enregistré une légère hausse, et ce, avant la réunion des producteurs de pétrole prévue dans la capitale qatarie Doha. Le prix du baril d’or noir s’approche des 45 dollars en dépôt du dernier rapport de l’Institut américain du pétrole qui confirme l’augmentation du volume du pétrole aux Etats-Unis. Pour le journal arabophone cette augmentation du prix de l’or noir est la plus importante jamais enregistrée depuis au moins quatre mois, renforcée évidemment par une note d’optimisme avant la réunion de Doha. Au cours de cette assemblée, 15 pays producteurs ont déjà annoncé leur intention de parvenir à un accord et de fixée un nouveau seuil de production.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine