Energie propre: Le Maroc veut créer 90 000 emplois d’ici l’année 2020

énergie renouvelable

A quelques semaines du premier forum des métiers verts importante, secteur public et secteur privé au Maroc se sont mis d’accord pour débattre sur la thématique des métiers verts. A ce jour, pas moins de quatre ministères marocains ont accepté que ce rendez-vous  soit placé sous leurs égides, en l’occurrence le Ministère de l’Habitat et de la Politique de la Ville, le Ministère du Tourisme, le Ministère Délégué Chargé de l’Environnement et le Ministère Délégué Chargé de l’Eau.

La Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM), ainsi que d’autres acteurs de premier rang du secteur énergétique marocain s’engagent auprès du magazine Energies & Environnement pour faire de ce forum un véritable cadre d’échanges fructueux à même de promouvoir davantage le développement des métiers verts au Maroc.

Un forum aux allures d’avant-goût de la COP22

Pour rappel, la première édition du Forum Marocain des Métiers Verts (FMV), organisé par le magazine Energies & Environnement édité par la société « Success Editions », aura lieu le 2 juin 2016, à l’hôtel Sofitel «Jardin des Roses» à Rabat.

Premier rendez-vous annuel dédié aux emplois verts au Maroc, ce forum se veut une occasion particulière pour créer un cadre de discussion et d’échanges hautement fertile entre les différents acteurs concernés dans l’optique de réfléchir, d’analyser, d’orienter, de partager les idées et les expériences, le tout pour une seule et unique finalité: développer davantage les emplois verts au Maroc.

Cet événement incontournable intervient dans un contexte inédit marqué, d’une part, par un débat politique international fécond sur la problématique du réchauffement climatique et, d’autre part, par l’engagement du Maroc à faire du développement durable une pierre angulaire autour de laquelle gravite sa politique de développement. Cet élan de développement durable présente d’immenses potentialités de création d’«emplois verts». Lesquels emplois verts, parce qu’ils donnent du sens à la dimension inclusive de ce développement durable, sont, aujourd’hui, plus que jamais, une réelle opportunité pour le Maroc de réduire le taux du chômage des jeunes. En effet, selon une étude réalisée par le Conseil Economique, Social et Environnemental (CESE) en 2012, les investissements projetés par le Maroc dans les secteurs des énergies renouvelables, l’efficacité énergétique, l’assainissement liquide et la gestion des déchets, devraient permettre la création de plus de 90.000 nouveaux emplois à l’horizon 2020.

Le Forum Marocain des Métiers Verts a ainsi été initié par Energies & Environnement pour servir de levier et de plateforme de discussion autour de ces emplois verts avec l’unique souci d’agréger les efforts épars et d’apporter des réponses concrètes aux différents défis liés au développement des métiers verts dans le Royaume.

Au menu des échange, des plénières, tables rondes et des conférences sur des thématiques centrales étroitement liées à la question. Une exposition et un espace B2B sont également prévus afin de rendre plus fructueux les échanges et de découvrir les best-practices en matière de création d’emplois verts.

Environ 300 participants sont attendus à cette rencontre qui réunira les personnalités publiques marocaines directement concernées, des professionnels et experts nationaux et internationaux, des décideurs économiques, des acteurs de l’enseignement et de la formation professionnelle, ainsi que des représentants d’associations et de la société civile. Bref, le forum se veut rassembleur, fédérateur et fructueux !, écrit un communiqué des organisateurs de ce 1er forum des métiers verts.