HomeActualitéNationalPartenariat algéro-allemand : une première voiture Volkwagen « made in Algeria »...

Partenariat algéro-allemand : une première voiture Volkwagen « made in Algeria » d’ici 2017 ?

Dans un communiqué de presse rendu public le vendredi 8 avril 2016, le groupe Sovac a officialisé le projet d’implantation d’une usine Volkswagen en Algérie après une rencontre avec le ministre de l’Industrie et des Mines, Abdessalem Bouchouareb le même jour.

Le projet Volkswagen en Algérie se concrétise. Vendredi, Mourad Oulmi, PDG du groupe Sovac, accompagné d’une délégation, a rencontré M. Bouchouareb afin de s’enquérir de l’avancement des négociations pour le partenariat algéro-allemand dans le secteur automobile. Lors de cette rencontre, le ministre a notamment officialisé l’acquisition d’un terrain de 150 hectares dans la wilaya de Relizane par le groupe Algérien afin d’y établir une usine qui devrait, à terme, produire 100 000 véhicules par an de la filiale allemande. Une officialisation qui concrétise le projet en vue de la prochaine visite du groupe Volkswagen pour la finalisation du projet, indique le communiqué du groupe Sovac.

Selon le représentant local de la filiale allemande, l’usine devrait être consacrée à la production de la Polo classique, de la Skoda Octavia et du pick-up Amarok à destination du marché national et international.

Pour rappel, le 8 mars dernier, lors de la dernière visite d’une délégation du constructeur allemand au ministère de l’Industrie,  une commission mixte avait été créée afin d’entamer les négociations.

« Compte tenu de l’importance du projet et de l’engagement du groupe Volkswagen à produire plusieurs modèles dès la première année, le ministre s’est personnellement engagé à suivre l’avancement du projet jusqu’à la sortie de la première voiture Volkswagen « made in Algeria », durant le premier semestre de l’année 2017« . Le communiqué indique également que M. Bouchouareb a assuré favoriser la levée des contraintes administratives afin de donner un coup de fouet à l’avancement du projet qui avait déjà pris du retard.

Cette annonce est une bonne nouvelle pour le secteur automobile algérien, et fait également écho à la visite du premier ministre Français, Manuel Valls. Ce dernier, en visite depuis hier  en Algérie pour la signature de plusieurs accords économiques, notamment en ce qui concerne la finalisation du projet de construction d’une usine PSA à Oran qui vient soutenir un premier projet avec Renault.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine