HomeLa uneL’Eco de la semaine : Une synthèse hebdomadaire des faits marquants de...

L’Eco de la semaine : Une synthèse hebdomadaire des faits marquants de l’économie algérienne rapportés par la presse

 

Dimanche : revoilà les bureaux de change !

Le gouverneur de la Banque d’Algérie a confirmé dimanche dernier l’ouverture prochaine de bureaux de change officiels. Une information que les autorités n’ont eu cesse d’annoncer ces dernières années. Liberté en a parlé et rappelle dans le même temps que le terrain n’est pas toujours déblayé pour faciliter cette activité.

En effet, la réglementation actuelle n’ouvre le droit à l’achat ou la vente de devises qu’aux personnes non résidentes en Algérie, précise la publication qui rappelle que la commission de change fixée à 1% n’encourage pas cette activité. Liberté en conclut qu’il faut donc une nouvelle réglementation plus attractive pour que ces points de vente officiels de devises puissent proliférer comme dans beaucoup de pays étrangers et fassent barrage à l’essor du marché parallèle de la devise.

 

Lundi : Le scandale des Panama Papers secoue le monde  

La presse du monde entier a commencé  à en parler depuis lundi. El Watan est revenu cette semaine sur le scandale planétaire du Panama Papers et sur le nom du ministre de l’Industrie et des mines, Abdeslam Bouchouareb qui figure sur la liste des personnalités possédant des sociétés offshore au Panama. Considérée comme la plus grande fuite de documents dans l’histoire du journalisme, ce scandale a révélé les noms de 140 personnalités à travers le monde dont ceux du roi d’Arabie Saoudite et du président de l’Ukraine – ayant fait appel aux services du cabinet panaméens Mosack Fonseka, pour enregistrer des sociétés offshores dans des paradis fiscaux, lit-on sur el Watan qui reprend les détails de l’enquête internationale selon laquelle Abdeslam Bouchouareb possède une société dénommée Royal arrival Corp, basée au Panama, et un compte dans la banque suisse Nbad private SA. Royal arrival Corp, qui opère dans les domaines des transactions commerciales et le transport maritime, est gérée via la société Compagnie d’études et de conseil (CEC), basée au Luxembourg, selon les documents révélés par le Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ).

 

Mardi : Où en est le m-paiement ?

Mardi dernier, le Soir d’Algérie a consacré tout un article à la problématique du m-paiement (paiement électronique) et l’e-banking en Algérie et qui ont été au cœur du débat qui a eu lieu le même jour lors de la matinale du think tank CARE (Cercle d’action et de réflexion autour de l’entreprise). Les participants à cette rencontre qui ont fait, à l’occasion, le constat récurrent du retard de l’Algérie dans le domaine de la dématérialisation des moyens de paiement «grand public», ont mis en avant l’effet négatif de ce retard sur la croissance et sur l’attractivité du pays,

mais aussi le facteur bloquant de ce retard dans la vie de tous les jours descitoyens, obligés de manipuler des sommes importantes d’argent liquide, avec lescontraintes inhérentes pour les établissements financiers en termes de mise à disposition de ces liquidités, écrit le Soir d’Algérie.

La publication insiste sur le fait que les applications aujourd’hui existent, et que si la régulation permet d’utiliser le téléphone pour un transfert d’argent ou simplement pour payer, cela va marcher.

 

Mercredi : Algérie-Suède, il y a tellement de choses à faire ensemble

El Watan a assisté aux Journées de la Suède qui se sont déroulées à l’hôtel Sofitel d’Alger en présence de toutes les entreprises suédoises actives en Algérie et de la ministre suédoise du Développement stratégique et de la Coopération nordique qui était présente pour l’occasion.

Parmi les entreprises suédoises représentées lors des Journées de la Suède dédiées à l’innovation, le secteur des TIC se distingue de façon particulière grâce à la présence de Henrick Bergman, directeur d’Industry & Society pour la société Ericsson, écrit la parution qui nous informe qu’avec plus de quarante ans de présence en Algérie, Ericsson entend présenter des solutions TIC à même de booster

la transformation dans le secteur industriel. Selon la firme suédoise, il s’agit notamment s’axer sur la transformation digitale des industries sur la base de la connectivité et du cloud pour des projets de grande envergure et la gestion d’infrastructures massives. El Watan nous parle aussi de Doro qui est un autre acteur suédois des TIC, déjà en affaire en Algérie, mais qui a des ambitions certaines pour se développer sur le marché en ciblant notamment des partenariats avec les opérateurs téléphoniques, comme il l’a déjà fait avec Algérie Télécom.

Jeudi : Agriculture, le mai de tous les espoirs

Il n’a pas plu beaucoup ces derniers mois et cela donne des sueurs froides à nos agriculteurs qui craignent de voir leurs récoltes partir en fumée. Mais rien n’est encore perdu et les travailleurs de la terre mettent désormais tous leurs espoirs sur la pluviométrie durant le mois de mai qui peut selon eux sauver la saison agricole. El Khabar a donné la parole au directeur général de l’institut technique de l’agriculture qui considère que le peu de pluie tombé en mars a été bénéfique pour les cultures céréalières mais que l’avenir de la saison agricole reste tributaire de la quantité de pluie qui va tomber en mai.

 

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine