Accession de l’Algérie à l’OMC: La révision de l’accord avec l’UE, un élément fondamental

L’adaptation de l’Accord d’association avec l’Union européenne (UE), actuellement en cours de révision, constituera un « élément fondamental » pour l’Algérie dans son processus d’accession à l’Organisation mondiale du commerce (OMC), a estimé ce lundi à Alger le ministre du Commerce Bakhti Belaïb.

« La révision de certaines dispositions de l’accord constituera une base consolidée qui va nous permettre de poursuivre le processus d’accession dans d’autres conditions », a souligné M. Belaïb lors d’une rencontre avec des exportateurs activant dans l’industrie pharmaceutique, l’électroménager et l’agroalimentaire dans le cadre de la cellule de suivi des opérations d’exportation.

Selon le ministre, l’accession à l’OMC « n’a aucun intérêt pour l’Algérie actuellement » affirmant que parvenir à cette adaptation de l’accord profitera aux négociations de l’Algérie pour son accession à l’OMC.

Le partenaire européen, rappelle le ministre, représente les deux tiers des échanges commerciaux de l’Algérie avec plus de 50 milliards de dollars.

L’Algérie qui a présenté en 1987 sa demande d’accession à cette organisation qui représente actuellement 98% des échanges commerciaux mondiaux, poursuivra son  processus mais doit d’abord assimiler les règles de l’OMC, a insisté M. Belaïb.

Depuis la tenue du dernier round de négociations multilatérales en mars 2014 à Genève, l’Algérie a reçu plus une centaine de questions additionnelles qui sont traitées par les différents départements ministériels.

Ces questions portent essentiellement sur la législation algérienne et sa mise en conformité avec les règles de l’OMC.

A ce jour, l’Algérie a mené 12 rounds de négociations multilatérales qui ont permis de traiter plus de 1.900 questions liées au système économique national.

Le pays a aussi tenu plus de 120 réunions bilatérales avec une vingtaine de pays, qui ont été couronnées par la conclusion de six accords bilatéraux avec le Cuba, le Brésil, l’Uruguay, la Suisse, le Venezuela et l’Argentine.

MDI Alger

L’Algérie mène encore des discussions avec 19 autres pays membres dont douze avec lesquels les discussions sont à un stade avancé.

Bessa, Résidence la Pinède