Gel de la production du pétrole : L’Algérie participera le 17 avril à la réunion de Doha

Le pétrole termine en hausse au terme d'une semaine très agitée

Le ministre de l’Energie, Salah Khebri a affirmé hier depuis Sétif où il était en visite d’inspection et de travail que « l’Algérie participera à la réunion des pays producteurs de pétrole, membres et non-membres de l’Opep, prévue le 17 avril prochain à Doha (Qatar) ».

Il a soutenu que « l’Algérie a été parmi les premiers pays ayant insisté sur l’urgence de stabiliser le marché pétrolier » en ajoutant que  « la réunion de Doha vise à examiner les moyens devant permettre de stabiliser la production et soutenir le prix du baril ». Arguant que « dès l’annonce de la tenue de cette réunion, le prix du pétrole est passé de 30 à 40 dollars le baril ».

Le ministre a estimé que la rencontre  du conglomérat des pays pétroliers qui « favorise le suivi de l’accord sur le gel de la  production à son niveau de janvier 2016, constituera une première étape dans le processus de stabilisation de la production pétrolière », tout en précisant que «  suivant l’écho du marché, d’autres démarches seront envisagées ». Il est à rappeler que lors de l’une de ses précédentes sorties médiatiques, Mr Khebri avait estimé que la réduction de la production était envisageable si cette mesure s’avérait nécessaire en cas d’échec de l’accord sur le gel.

S’agissant de «  l’attaque terroriste qui a ciblé la semaine dernière un site gazier à Kherichba, entre El Meniâa et In Salah, le ministre s’est montré rassurant en soutenant qu’ « il n’y a pas eu d’incidence et que la production se poursuit après un arrêt systématique de six (6)  heures ». A rappeler que les compagnies pétrolières Statoil et BP avaient décidé de retirer temporairement leurs employés après l’attaque avortée. A ce sujet, Mr Khebri a déclaré que  « les entreprises étrangères qui ont temporairement rappelé leurs travailleurs du site obéissent à des procédures internes et propres à elles » en indiquant que « ces mêmes travailleurs regagneront leurs postes ».

Tout en rendant un vibrant hommage à l’ANP et à tous les services de sécurité, le ministre a insisté sur le fait que « les sites pétroliers de l’Algérie sont hautement sécurisés ». Il a rappelé que « le terrorisme était aujourd’hui un danger universel». Par ailleurs, le ministre, abordant les énergies renouvelables, a appelé à promouvoir la production des batteries industrielles devant permettre un meilleur stockage de l’électricité. Il a en outre fait savoir qu’ « une enveloppe financière de 40 milliards DA a été allouée pour améliorer et renforcer les capacités d’approvisionnement en carburant pour la région Est- et centre du pays.

MDI School