HomeActualitéNationalImportation de véhicules: Pas de hausse du contingent

Importation de véhicules: Pas de hausse du contingent

Plus de 80 dossiers ont été déposées par les concessionnaires automobiles au niveau du ministère du Commerce pour bénéficier des contingents quantitatifs à l’importation des véhicules fixé à 152.000 unités pour l’année 2016. C’est ce qu’a affirmé ce mardi le président du secrétariat du Comité interministériel chargé des délivrances des licences d’importation et d’exportation Saïd Djellab, qui était l’invité de la 7ième édition du cycle de conférences : « Les Débats du FCE ». Le directeur du Suivi des accords bilatéraux et DG du Commerce extérieur par intérim au ministère du Commerce, a fait savoir également que le comité interministériel entamera dès cette semaine l’examen des demandes des concessionnaires.
«  Nous avons travaillé durant les deux derniers mois sur la répartition des quotas des contingents tarifaires agricoles originaires de l’UE, du ciment et du rond à béton (..). Dans les prochains jours nous examinerons les dossiers des concessionnaires », a-t-il indiqué avant de poursuivre « Le comité, respectera les délais réglementaires fixés à deux mois à partir de la date de clôture de l’opération du dépôt des dossiers soit le 3 février 2016. Nous rendrons public les résultats vers fin mars ou début avril ».
MDjellab a insisté sur le fait que le quota des importations des véhicules sera attribué à ces concessionnaires en fonction de ce que représentait, en pourcentage, la part qu’ils avaient l’habitude d’importer par rapport aux importations globales annuelles des véhicules.
« Nous travaillerons uniquement avec les concessionnaires qui sont agréés par le ministère de l’Industrie », a ajouté l’invité du forum du FCE.
Concernant la fixation du contingent véhicules,  M. Djellab était formel, « pas d’augmentation pour l’instant et les 152.000 unités seront réparties durant la semaine prochaine »
Selon lui, si le concessionnaire n’arrivera pas à importer tout le quota qui lui a été attribué durant cette période, il pourra demander une prolongation de la validité, il faut qu’on reste souple. Enfin,  M. Djellab a révélé que le ministère est en train d’identifier une nouvelle liste de produits, objets de requête des entreprises, afin de les soumettre aux licences d’importation dans le but de sauvegarder la production nationale.
Notons que cette rencontre a été l’occasion pour l’invité d’expliciter aux chefs d’entreprise les nouvelles procédures d’importation et les différentes mesures de soutien à l’exportation en vigueur et en cours de conception.
Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine