HomeBanques-FinancesS&P's dégrade la note de la dette nigeriane

S&P’s dégrade la note de la dette nigeriane

La « non notation » de la dette souveraine algérienne a au moins du bon en ces périodes de chute des prix du baril : elle nous évite les dégradations des principales agences de notation comme le connait actuellement le Nigeria (pays le plus peuplé d’Afrique).
Selon l’agence Ecofin, l’agence Standard & Poors a expliqué que la chute des prix de baril affecte lourdement l’économie du Nigeria et accuse le pays de maintenir artificiellement haut le niveau de sa monnaie. Depuis le mois de février 2015, la banque centrale du Nigéria a maintenu un taux de 197 nairas pour 1$. S&P’s a donc dégradé la note de sa dette souveraine.
Néanmoins le Nigeria conserve une note B+. Cette annonce pourrait affecter le Nigeria Stock Exchange. Son principal indice le NSE All Share Index sera donc à surveiller à l’ouverture lundi 21 mars.
Cette information intervient alors que l’Algérie envisage, en plus de son grand emprunt national, de recourir éventuellement en cas de besoin à l’endettement extérieur.
Les fondamentaux économiques du pays pourraient garantir une notation correcte à l’Algérie auprès des principales agences de notation (S&P ‘s, Moody ‘s ou encore Fitch). Cependant les expériences des évolutions des notations COFACE de l’Algérie démontrent qu’il faudra maîtriser les signaux envoyés au marché pour éviter des dégradations coûteuses.

 

M.E.K

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine